Israël en guerre - Jour 147

Rechercher

Des milliers de personnes marchent contre l’antisémitisme à Londres

"Nous sommes ici pour soutenir Israël, pour demander la libération de tous les otages", dit une Israélienne d'origine argentine, un drapeau israélien autour des épaules

Des manifestants agitant des drapeaux israéliens et de l'Union Jack, lors d'une manifestation pour protester contre l'antisémitisme, dans le centre de Londres, le 26 novembre 2023. (Crédit : Justin Tallis/AFP)
Des manifestants agitant des drapeaux israéliens et de l'Union Jack, lors d'une manifestation pour protester contre l'antisémitisme, dans le centre de Londres, le 26 novembre 2023. (Crédit : Justin Tallis/AFP)

Des milliers de personnes ont marché contre l’antisémitisme dimanche dans les rues de Londres, au lendemain d’une nouvelle manifestation pro-palestinienne et au troisième jour de la trêve entre Israël et le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Dans le cortège, qui s’est élancé de la Cour royale de justice en direction du Parlement, dans le centre de la capitale, de nombreux manifestants ont agité des drapeaux israéliens et britanniques et des pancartes « Zéro tolérance pour l’antisémitisme ».

Ils ont aussi affiché des photos des otages kidnappés par le Hamas lors de la sanglante attaque lancée contre Israël le 7 octobre, qui a entraîné une forte riposte israélienne dans la bande de Gaza.

« Le 7 octobre, nous nous sommes réveillés dans une nouvelle réalité et nous en avons tous été traumatisés », a déclaré à l’AFP Omer Plotniarz, musicothérapeute de 37 ans, venu avec son épouse et son enfant. « Nous voulons juste voir nos bébés, nos femmes, nos frères, nos soeurs, tout le monde à la maison », a-t-il plaidé.

Des manifestants brandissant des drapeaux israéliens et tenant des photos de personnes prises en otage par le groupe terroriste palestinien du Hamas à Gaza, lors d’une manifestation pour protester contre l’antisémitisme, dans le centre de Londres, le 26 novembre 2023. (Crédit : Justin Tallis/AFP)

« Nous sommes ici pour soutenir Israël, pour demander la libération de tous les otages », a indiqué Debby Goldberg, 52 ans, un drapeau israélien autour des épaules. « Nous sommes ici pour demander la paix et la fin de ce cauchemar », a ajouté cette citoyenne israélienne originaire d’Argentine.

Selon l’organisation caritative juive Community Security Trust (CST), 1 324 actes antisémites ont été enregistrés en Grande-Bretagne entre le début de la guerre le 7 octobre et le 15 novembre, un record, contre 271 l’an dernier sur la même période.

L’ancien Premier ministre britannique Boris Johnson a participé à cette marche, à l’initiative de l’organisation Campaign Against Antisemitism. En début de manifestation, la police a arrêté le fondateur du groupe d’extrême-droite EDL Tommy Robinson, auquel il avait été demandé de se tenir à l’écart.

La veille, des dizaines de milliers de Britanniques ont une nouvelle fois battu le pavé en soutien aux Palestiniens, réclamant un cessez-le-feu durable à Gaza.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.