Des molécules pour fabriquer de la chloroquine arrivent en Israël depuis l’Inde
Rechercher

Des molécules pour fabriquer de la chloroquine arrivent en Israël depuis l’Inde

La cargaison contient notamment des molécules pour produire l'hydroxychloroquine, après que New Delhi a partiellement levé une interdiction d'exportation sous la pression de Trump

L'avion transportant le Premier ministre Benjamin Netanyahu et sa femme Sara Netanyahu arrive sur une base de l'armée de l'Air dans la capitale indienne de New Delhi le 14 janvier 2018. (PRAKASH SINGH /AFP PHOTO)
L'avion transportant le Premier ministre Benjamin Netanyahu et sa femme Sara Netanyahu arrive sur une base de l'armée de l'Air dans la capitale indienne de New Delhi le 14 janvier 2018. (PRAKASH SINGH /AFP PHOTO)

Un avion en provenance d’Inde est arrivé en Israël. Il transporte des composants utilisés pour produire des médicaments visant à traiter les patients atteints du COVID-19, ont indiqué jeudi des médias israéliens.

La cargaison de cinq tonnes, qui est arrivée mardi selon le site d’information Ynet, comprend des molécules pour fabriquer les médicaments hydroxychloroquine et chloroquine, qui sont habituellement utilisés pour traiter le paludisme.

Plusieurs pays ont réalisé des essais avec l’hydroxychloroquine afin de traiter les symptômes du COVID-19 et le président américain Donald Trump a vanté son potentiel. Les experts ont cependant appelé à la prudence tant que de plus amples essais validant l’efficacité de l’hydroxychloroquine n’étaient pas menés. L’hydroxychloroquine et la chloroquine peuvent avoir des effets secondaires graves, particulièrement à hautes doses ou s’ils sont mélangés avec d’autres médicaments.

L’Inde a limité ses exportations de médicaments en pleine épidémie de COVID-19. Mardi, pourtant, le pays a partiellement assoupli son interdiction d’exportation d’hydroxychloroquine après que Trump a fait pression sur le Premier ministre indien Narendra Modi.

L’Inde est le plus grand producteur et exportateur de médicaments au monde, selon les médias.

Des pilules d’hydroxychloroquine à Las Vegas, le 6 avril 2020. (Crédit : AP Photo/John Locher)

Sanjeev Singla, ambassadeur d’Inde en Israël, a souligné les bonnes relations bilatérales entre les deux pays. Il a également précisé que le médicament avait été envoyé aux Etats-Unis, selon Ynet.

Le mois dernier, la Treizième chaîne a rapporté que le Premier ministre Benjamin Netanyahu s’était entretenu avec Modi. Il lui a demandé d’exempter Israël de l’interdiction d’exportation imposée sur les matières premières nécessaires à la production de ces médicaments, mais aussi des masques de protection.

Itamar Grotto, directeur-général adjoint du ministère de la Santé, a déclaré à la chaîne que Modi avait accepté d’exporter les matières premières en Israël. L’Etat juif importe la majorité de ses molécules pharmaceutiques de l’Inde.

Mercredi, l’Inde comptait plus de 5 200 cas de coronavirus et 149 morts. Les experts estiment que les autorités indiennes ont besoin de réaliser davantage de tests afin de déterminer l’ampleur réelle de la propagation du COVID-19 dans le second pays le plus peuplé du monde.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...