Rechercher

Des moustiques porteurs du virus du Nil occidental découverts près d’Eilat

Un Israélien serait déjà mort du virus cette année. Le ministère de l’Environnement conseille l’utilisation de répulsifs et éviter les eaux stagnantes

Illustration : Des moustiques infectés par le virus du Nil occidental ont été découverts en 2020 dans une plantation de palmiers dattiers à Eilat. (Crédit : Gal Zagron/Ministère de l’Environnement)
Illustration : Des moustiques infectés par le virus du Nil occidental ont été découverts en 2020 dans une plantation de palmiers dattiers à Eilat. (Crédit : Gal Zagron/Ministère de l’Environnement)

Des moustiques porteurs du virus du Nil occidental ont été découverts en Israël, pour la première fois cette année, dans la région d’Eilat, ont annoncé mardi les autorités.

Le ministère de la Protection de l’environnement a déclaré mardi que les moustiques infectés avaient été découverts fin juillet à proximité de plantations de palmiers dattiers à Eilat, du kibboutz Grofit et au point de passage d’Aqaba avec la Jordanie.

Les personnes infectées par le virus du Nil occidental présentent généralement des symptômes pseudo-grippaux et se rétablissent en une semaine. Les cas mortels sont extrêmement rares. Le ministère de la Santé a déclaré mardi qu’en 2022, un Israélien infecté par le virus était décédé et qu’un autre etait toujours hospitalisé dans un état grave.

Le ministère n’a pas précisé de quelle manière ni à quel endroit ils avaient été infectés.

Le Dr Oren Shattach Catabi, du département épidémiologique du ministère de la Santé, a déclaré que la meilleure prévention consistait à éviter les piqûres.

« Comme il n’existe pas de vaccin contre le virus du Nil occidental, dont la haute saison commence en ce moment-même en Israël – d’août à octobre – il est recommandé de prendre des précautions et éviter les piqûres », a-t-il expliqué.

Dans une déclaration commune, les ministères ont appelé la population des zones touchées à redoubler d’attention, utiliser des moustiquaires et des répulsifs si nécessaire.

Un moustique (Crédit : CC-BY 2.0 hofluk, Flickr)

Le ministère de la Protection de l’environnement a invité les autorités d’Eilat à activer l’état d’alerte et prendre toutes les mesures nécessaires.

Il a également mis en garde la population contre les eaux stagnantes, jusque dans les gouttières et les sous-sols, car elles sont propices à la reproduction des moustiques potentiellement porteurs de la maladie.

En 2020, des moustiques porteurs du virus du Nil occidental avaient atteint la région de Tel Aviv et, en 2018, des dizaines de personnes avaient été hospitalisées lors de la plus grande épidémie de ces dernières années.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...