Des Palestiniens arrêtés pour attaque à la bombe tuyau au Tombeau de Rachel
Rechercher

Des Palestiniens arrêtés pour attaque à la bombe tuyau au Tombeau de Rachel

Sept suspects, âgés de 16 à 18 ans, ont admis avoir préparé et utilisé des explosifs et d’avoir jeté des pierres sur le lieu saint à Bethléem

Un juif ultra-orthodoxe près du carrefour devant l'entrée du Tombeau de Rachel, entouré de la barrière de séparation, à Bethléem, le 26 juin 2014. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)
Un juif ultra-orthodoxe près du carrefour devant l'entrée du Tombeau de Rachel, entouré de la barrière de séparation, à Bethléem, le 26 juin 2014. (Crédit : Hadas Parush/Flash90)

Un groupe d’adolescent palestiniens, parmi lesquels figure au moins un mineur, ont été arrêtés cette semaine pour avoir planifié et commis une série d’attaques sur le site du Tombeau de Rachel au nord de Bethléem, a déclaré l’armée ce jeudi.

Sept suspects, originaires du camp de réfugiés d’Aida ont été placés en détentions suite à des opérations conjointes entre l’armée, la police et la police des frontières, selon un communiqué de l’armée. Ils ont tous entre 16 et 18 ans.

Au cours de l’interrogatoire préliminaire, les sept suspects ont admis avoir planifié et commis plusieurs attaques impliquant des dispositifs explosifs de fortune, des jets de pierre, selon le communiqué.

Il sont également accusés d’avoir acheté du matériel dans l’intention de fabriquer des bombes tuyaux et d’avoir mis au point un plan pour les déclencher sur le lieu sacré.

Le Tombeau de Rachel est l’endroit où repose la matriarche biblique Rachel. C’est un lieu saint pour les juifs, les chrétiens, le musulmans ainsi que pour des membres d’autres religions.

Ce lieu est en territoire palestinien, dans la ville de Bethléem, mais est entouré de hauts murs, et sous étroite surveillance militaire. Les pèlerins empruntent une route fortifiée pour s’y rendre depuis Jérusalem.

En août, un dispositif explosif a été découvert par des officiers à l’extérieur de la tombe ce qui les ont contraint à sécuriser la zone, et à faire appel à une équipe de déminage, avait alors déclaré un porte-^parole de la police.

D’autres opérations dans la nuit de mercredi à jeudi ont conduit à l’arrestation de 14 Palestiniens par les troupes militaires et les forces de police dans des raids en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...