Israël en guerre - Jour 144

Rechercher

Des ponts et un tunnel de New York bloqués par des manifestants anti-Israël

New York vit au rythme d'actions de soutien aux Palestiniens ou à Israël depuis le 7 octobre ; environ 120 arrestations ont eu lieu

Des agents du NYPD arrêtent des manifestants pro-palestiniens alors qu'ils bloquaient l'entrée du pont de Brooklyn à Manhattan, le 8 janvier 2024, à New York. (Crédit : ANGÉLA WEISS/AFP)
Des agents du NYPD arrêtent des manifestants pro-palestiniens alors qu'ils bloquaient l'entrée du pont de Brooklyn à Manhattan, le 8 janvier 2024, à New York. (Crédit : ANGÉLA WEISS/AFP)

Des dizaines de manifestants new-yorkais anti-Israël ont bloqué brièvement lundi des ponts et un tunnel emblématiques de la mégapole américaine pour protester contre la guerre entre Israël et le Hamas à Gaza. La police a procédé à l’arrestation d’environ 120 personnes.

Depuis le début des bombardements israéliens dévastateurs dans la bande de Gaza, à la suite de l’attaque sanglante lancée le 7 octobre par le Hamas, New York vit au rythme d’actions de soutien aux Palestiniens ou à Israël.

La ville multiculturelle de 8,5 millions d’âmes compte près de deux millions de Juifs et des centaines de milliers d’Arabes et de musulmans.

Ces manifestations dépassent toutefois les clivages communautaires et il faut ajouter des millions d’habitants de toutes confessions dans les banlieues new-yorkaises de l’État du New Jersey (au sud et à l’ouest), de la péninsule de Long Island (à l’est) et du comté huppé du Westchester (au nord).

Dans une action spectaculaire sous un ciel bleu d’hiver, des manifestants se sont attachés et enchaînés les uns aux autres et à des pneus et des chaises sur le célébrissime pont de Brooklyn qui relie l’arrondissement éponyme à l’île de Manhattan, ont constaté des journalistes de l’AFP.

« C’est important parce qu’il doit y avoir un cessez-le-feu (à Gaza). C’est important de perturber la vie quotidienne pour montrer qu’il faut mettre un terme au siège de Gaza », a lancé Olivia Levine, une actrice et écrivaine de 31 ans.

Sous les slogans « Palestine libre ! », elle a assuré que « c’était juste le début » des manifestations, alors que New York et ses banlieues sont secouées depuis trois mois et quasiment tous les jours par des actions pro-palestiniennes ou en soutien à Israël, le plus souvent pacifiques.

La police procède à des arrestations alors que des manifestants bloquent le pont de Brooklyn lors d’une manifestation pro-palestinienne exigeant un cessez-le-feu dans la guerre entre Israël et le Hamas, le 8 janvier 2024, à New York. (Crédit : Photo AP/Andrés Kudacki)

Des dizaines de policiers sont intervenus pour désentraver et interpeller les protestataires qui s’étaient accrochés aux infrastructures du pont de Brooklyn tandis que d’autres mouvements coordonnés ont eu lieu sur les ponts jumeaux de Williamsburg et de Manhattan reliant Brooklyn à Manhattan au-dessus de l’East River.

Des dizaines de manifestants ont aussi été interpellés pour avoir bloqué la circulation à l’entrée du grand tunnel Holland qui relie New York au New Jersey, sous le fleuve Hudson.

La police de New York (NYPD) a assuré que le calme et la circulation étaient revenus à la normale en fin de matinée.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.