Des publicités avec différents Juifs pour combattre l’antisémitisme à New York
Rechercher

Des publicités avec différents Juifs pour combattre l’antisémitisme à New York

La campagne, lancée aujourd'hui par la Commission des droits de l'homme de la ville, a un slogan clair : "Les Juifs new-yorkais sont ici chez eux. Pas l'antisémitisme"

La féministe orthodoxe Laura Shaw Frank compte parmi les Juifs représentés dans une campagne de pub de la ville de New York. (NYC Commission on Human Rights/via JTA)
La féministe orthodoxe Laura Shaw Frank compte parmi les Juifs représentés dans une campagne de pub de la ville de New York. (NYC Commission on Human Rights/via JTA)

NEW YORK — La ville de New York espère qu’une nouvelle campagne de publicité aidera les Juifs new-yorkais à se sentir plus à l’aise, malgré la récente recrudescence d’attaques antisémites.

La campagne, lancée ce mercredi par la Commission des droits de l’homme de la ville, se compose de quatre publicités montrant différents Juifs new-yorkais avec un slogan clair : « Les Juifs new-yorkais sont ici chez eux. Pas l’antisémitisme ».

Les publicités seront diffusées en ligne et dans trois publications orthodoxes – Hamodia, Jewish Press et Mishpacha Magazine. Mais elles montrent des Juifs de différents horizons.

« Je pense qu’actuellement personne ne conteste le fait que les communautés juives, facilement identifiables comme juifs ou non, se sentent particulièrement vulnérables. Ils cherchent des alliés, de la solidarité, du soutien et nous espérons que cette campagne traitera certaines de leurs inquiétudes et de leurs craintes », a déclaré Dana Sussman, membre de la commission, qui a participé au développement de la campagne.

Marques Hollie compte parmi les Juifs représentés dans une campagne de pub de la ville de New York. (NYC Commission on Human Rights/via JTA)

Sussman apparaît dans une des publicités. Les autres New-Yorkais représentés sont Yosef Rappaport, un habitant hassidique de Brooklyn; Laura Shaw Frank, une habitante du Bronx et féministe orthodoxe; et Marques Hollie, habitant de Manhattan et Juif gay noir.

Rappaport a déclaré qu’il avait accepté de participer à la campagne après avoir critiqué la ville pour avoir exclu des Juifs new-yorkais facilement identifiables comme Juifs des précédentes campagnes de publicité sur d’autres sujets.

L’activiste hassidique Yosef Rapaport compte parmi les Juifs représentés dans une campagne de pub de la ville de New York. (NYC Commission on Human Rights/via JTA)

« Je suis actif sur les réseaux sociaux et je me plains parfois, à juste titre ou non, quand la ville de New York lance des publicités sur beaucoup de sujets, le tourisme et tout, en montrant la diversité des gens, [mais] montre rarement les enfants, les hommes ou les femmes hassidiques », a-t-il dit à la JTA dans un message envoyé sur WhatsApp. « Maintenant qu’ils m’ont demandé, c’était difficile pour moi de refuser ».

Rapaport a déclaré qu’il espérait que la campagne « aura l’effet souhaité de nous rendre visibles, que nous sommes à notre place ».

En plus de diffuser les campagnes dans trois publications orthodoxes, la commission fera aussi la promotion des images sur les réseaux sociaux et dans des publicités numériques que le site internet New York Jewish Week. La campagne a coûté 50 000 dollars, ont déclaré les officiels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...