Des vents forts et secs provoquent des incendies dans tout le pays
Rechercher

Des vents forts et secs provoquent des incendies dans tout le pays

Plusieurs plages et sentiers de randonnée sont fermés au public ; Le Fonds national Juif - KKL demande aux Israéliens de se tenir à l'écart des forêts

Les sapeurs-pompiers combattent un incendie dans une zone industrielle située près de la ville bédouine de Rahat, le 18 novembre 2019 (Crédit : Services des incendies et des secours)
Les sapeurs-pompiers combattent un incendie dans une zone industrielle située près de la ville bédouine de Rahat, le 18 novembre 2019 (Crédit : Services des incendies et des secours)

Des vents inhabituellement forts et secs ont entraîné des incendies dans tout le pays dans la journée de lundi. Les unités de sapeurs-pompiers sont en alerte.

Un sinistre qui s’est déclaré dans la zone industrielle Barkan, dans le nord de la Cisjordanie, a entraîné l’évacuation du site et la fermeture des routes à proximité.

Un autre feu qui s’est déclaré dans le village de Yesodot, à l’est d’Ashdod, menace d’atteindre des étables. Il aurait commencé dans une grange à foin.

Deux Canadairs ont été appelés en renfort à Yesodot.

Un autre foyer apparu dans une zone industrielle située à proximité de la ville bédouine de Rahat, dans le sud du pays, menace une usine de fabrication de bonbons.

Et à Kiryat Haim, au nord de Haïfa, un feu a entraîné l’évacuation d’une résidence d’appartements.

Il n’y aurait pas eu de blessés dans cette série de sinistres.

Dans la matinée de lundi, un palmier a cédé sous des rafales de vents au kibboutz Bahan, près de Netanya, frappant et blessant grièvement une fillette de huit ans.

Le Fonds national juif a émis un avertissement, lundi, demandant au public d’éviter les zones forestières dans les prochains jours par crainte des vents forts qui pourraient affaiblir les arbres et faire chuter les branches.

Les sapeurs-pompiers se battent contre un incendie dans la zone industrielle de Barkan, en Cisjordanie, le 18 novembre 2019 (Crédit : Services d’incendie et de secours)

Les gardes forestiers ont été déployés en force, lundi, pour tenter de localiser les incendies de manière anticipée et avant qu’ils ne propagent rapidement grâce au vent, a fait savoir l’organisation.

Pour leur part, plusieurs plages du Lac de Tibériade et notamment celles de Levanon, Dugit et Tzeelon ont été fermées lundi aux baigneurs après que les responsables ont estimé que les vents forts rendaient la baignade dangereuse.

L’Autorité de la nature et des parcs a fait savoir qu’elle avait fermé un grand nombre de sentiers de randonnée dans tout le pays, s’attendant à des conditions météorologiques potentiellement dangereuses dans les secteurs concernés, et notamment des chemins populaires dans les montagnes de Carmel, au nord, ainsi que les lits des rivières El Al et Jilaboun.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...