Israël en guerre - Jour 281

Rechercher

Deux hommes abattus à quelques heures d’intervalle à Nazareth, la police soupçonne un conflit criminel

Le nombre d'homicides, dans la communauté arabe, passe à 118 depuis le début de l'année 2024 - quatre de plus qu'au cours de la même période, en 2023 ; les femmes ont organisé une marche contre la vague criminelle à Tamra

Photo d'illustration : Une voiture de police à Jérusalem, le 6 mars 2024. (Crédit : Police israélienne)
Photo d'illustration : Une voiture de police à Jérusalem, le 6 mars 2024. (Crédit : Police israélienne)

Deux hommes ont été tués au cours de deux incidents distincts dans la ville arabe de Nazareth, dans le nord du pays, ont fait savoir les médias israéliens.

Rami Moreh, résident de Nazareth âgé d’une trentaine d’années, a été abattu dans l’après-midi de vendredi et Sahr Arar, 23 ans, a lui aussi été tué par balle dans la nuit de vendredi à samedi. Deux jeunes hommes âgés de 21 et 24 ans, qui se trouvaient avec Arar, auraient été grièvement blessés.

La police soupçonne les deux incidents d’être liés à des conflits entre familles de la pègre.

Ces deux incidents surviennent à la fin d’une semaine qui a été illustrée par un pic de violences au sein de la communauté arabe.

Mardi, Ayman Abu Qatifan, 42 ans, a été abattu à Lod, dans le centre d’Israël. Une heure plus tard, Nabila Sandeen, une femme de 42 ans, a été tuée alors qu’elle se trouvait aux abords de son domicile à Jatt, à proximité de Haïfa.

Selon Haaretz, une source proche des services de police a indiqué que Sandeen avait perdu la vie dans le cadre d’un conflit criminel dans lequel son mari était impliqué.

Mercredi, une groupe de femmes de Tamra, une ville du nord d’Israël, a organisé un mouvement de protestation contre les violences toujours plus fortes au sein de cette catégorie de la population.

Davar, un média en ligne du syndicat de la Histadrout, a indiqué que ce groupe avait été formé au mois de juin après la mort d’un comptable local, Ahmad Diab, qui aurait été tué par les hommes qui le faisaient chanter.

Selon le site d’information Ynet, le nombre d’homicides au sein de la communauté arabe, depuis le début de l’année, est dorénavant passé à 118 – contre 114 pendant la même période de l’année 2023.

Le groupe Abraham Initiatives, qui consacre ses activités à la coexistence, a annoncé que cette année avait été la pire en matière de violences à avoir été enregistrée par ses soins – avec plus de deux fois plus d’homicides au sein de la communauté arabe que l’année passée.

Dans son rapport émis à la fin de l’année 2023, le groupe avait attribué majoritairement la responsabilité de cette recrudescence des crimes et des violences à Itamar Ben Gvir, le ministre de la Sécurité nationale israélien depuis la fin de l’année 2022. L’organisation avait fait remarquer que ce politicien d’extrême-droite avait abandonné un plan qui avait été mis en place par son prédécesseur en coopération avec les leaders municipaux arabes, un plan qui visait à mettre un terme à la vague criminelle au sein de la communauté arabe israélienne.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.