Rechercher

Deux judokas israéliennes remportent l’or et l’argent au Grand Chelem à Paris

Raz Hershko et Gefen Primo ont gagné dans leur catégorie de poids respectives, et Inbar Lanir a pris la troisième place, lors de la prestigieuse compétition internationale de judo

L'Israélienne Raz Hershko, en bleu, affronte la Française Léa Fontaine lors de la finale des +78 kg féminins du tournoi de judo Grand Slam Paris 2021, à Paris, en France, dimanche 17 octobre 2021. (Crédit : AP Photo/Lewis Joly)
L'Israélienne Raz Hershko, en bleu, affronte la Française Léa Fontaine lors de la finale des +78 kg féminins du tournoi de judo Grand Slam Paris 2021, à Paris, en France, dimanche 17 octobre 2021. (Crédit : AP Photo/Lewis Joly)

La judoka israélienne et médaillée olympique Raz Hershko, 23 ans, a remporté une médaille d’or dans la catégorie des +78 kg chez les femmes au Grand Chelem 2021 de Paris dimanche, couronnant un parcours réussi pour les athlètes israéliens lors de la compétition internationale.

Gefen Primo a remporté l’or dans la catégorie des -52 kg la veille, et Inbar Lanir a obtenu le bronze plus tôt dans la journée dans la catégorie des
-78 kg.

Au total, Israël a envoyé cinq athlètes au Grand Chelem de Paris et trois sont revenues avec des médailles. Israël a terminé la compétition à la troisième place du classement général pour le plus grand nombre de médailles sur 45 nations en compétition, après le Japon et la Russie.

Le ministre de la Culture et des Sports, Chili Tropper, a félicité Hershko pour sa victoire dimanche.

« Raz, vos accomplissements sont les fruits d’un travail acharné et d’un long parcours », a-t-il déclaré, ajoutant également ses félicitations à Lanir : « Vous êtes tous deux une énorme source d’inspiration pour toutes les filles et les adolescents d’Israël ».

Hershko, qui a remporté le bronze aux Jeux olympiques de Tokyo en début d’année pour son rôle dans la compétition en groupe mixte, a battu la Française Léa Fontaine pour remporter le premier prix. Lanir, qui détient également le bronze de la compétition olympique par équipe bien qu’elle n’y ait pas participé, a battu la Néerlandaise Karen Stevenson pour prendre la troisième place.

L’Israélienne Gefen Primo à droite, affronte Astride Gneto, de France, lors du match final des -52kg féminins au tournoi de judo Grand Slam Paris 2021, à Paris, en France, le 16 octobre 2021. (Crédit : AP Photo/Lewis Joly)

En avril, Hershko a remporté l’or dans sa catégorie de poids au Grand Slam 2021 de Judo à Antalya en Turquie. Elle détient également une médaille d’argent du Grand Prix de Montréal en 2019. Lanir, 21 ans, a remporté des médailles de bronze plus tôt cette année au Grand Slam Tashkent en Ouzbékistan et au Grand Slam Tbilisi en Géorgie, tous deux en mars.

Samedi, Primo, 21 ans, a battu la Française Astride Gneto pour la médaille d’or. La jeune sœur de Primo, Kerem, 16 ans, a également participé au Grand Chelem dans la catégorie des -57 kg, mais a été éliminée dès le premier tour.

« Je suis tellement heureuse pour cette médaille, en particulier dans ce tournoi », a déclaré Primo aux journalistes après sa victoire samedi. « Pour moi, gagner une médaille d’or au Grand Chelem de Paris est un autre petit rêve que j’ai accompli. Je suis heureuse que le dur travail que j’ai investi ait porté ses fruits dans une compétition aussi prestigieuse. »

Primo a remporté le bronze aux Championnats du monde de judo 2021 à Budapest en juin, ainsi qu’aux Championnats d’Europe à Lisbonne en avril.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...