Israël en guerre - Jour 284

Rechercher

Deux morts dans des fusillades à Haïfa et Tamra

Dans un cas, un homme a tiré sur un cambrioleur après que l'intrus ait poignardé son frère ; dans l'autre, la victime a été abattue dans le cadre d'un différend criminel

Les lieux de la fusillade mortelle à Haïfa, possiblement à la suite d'une tentative de cambriolage, le 9 juillet 2024. (Crédit : Magen David Adom)
Les lieux de la fusillade mortelle à Haïfa, possiblement à la suite d'une tentative de cambriolage, le 9 juillet 2024. (Crédit : Magen David Adom)

Deux personnes ont été tuées dans des fusillades mardi, l’une d’entre elles après être entrée par effraction dans un appartement et agressé ses occupants.

Ce cambrioleur présumé était un habitant de Haïfa et a été abattu dans ce que la police a qualifié de cas de légitime défense.

Les premiers éléments de l’enquête ont permis d’établir que l’individu avait pénétré par effraction dans un appartement de la rue Abarbanel, dans le quartier de Kiryat Haim, à Haïfa. Deux frères, les propriétaires de l’appartement, sont arrivés, ce qui a donné lieu à une altercation. Le cambrioleur aurait alors poignardé l’un des frères, âgé de 35 ans, lui occasionnant des blessures légères à modérées. L’autre frère, en possession d’une arme à feu autorisée, aurait alors tiré sur l’assaillant, qui a plus tard succombé à ses blessures.

Les secouristes appelés sur les lieux ont pris en charge un homme âgé d’une trentaine d’années, inconscient et sans signes vitaux, a fait savoir le service d’urgence du Magen David Adom. Un autre homme, qui se trouvait lui aussi dans l’appartement, et souffrait de blessures par arme blanche, a été transporté à l’hôpital.

Une source policière anonyme a déclaré au média Ynet qu’« à première vue, il s’agissait d’un cas de légitime défense ».

Quelques heures plus tôt, Halil Shahiyn, originaire de la ville arabe de Tamra, dans le nord du pays, est mort des suites de blessures par balle subies pendant la nuit. La police a ouvert une enquête sur cette fusillade qui semble liée à un différend criminel.

Vendredi, Samih Al-Jalili, 50 ans, habitant de Lod, a été battu à mort lors d’une bagarre dans une mosquée de Tamra.

Selon l’ONG spécialisée dans le suivi de la lutte contre les violences, Abraham Initiatives, la mort de Shahiyn porte à 121 le nombre d’Arabes tués dans des crimes violents depuis le début de cette année.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.