Eddie Izzard, qui refuse de boycotter Israël, se voit interdit de marathon palestinien
Rechercher

Eddie Izzard, qui refuse de boycotter Israël, se voit interdit de marathon palestinien

L'humoriste britannique a pris part à 27 marathons en 27 jours pour des oeuvres caritatives en 2016, doit participer à un spectacle jeudi soir à Tel-Aviv ; Il maintient sa participation au marathon

Eddie Izzard en 2005 (Crédit : Dave Morris/cc-by-2.0)
Eddie Izzard en 2005 (Crédit : Dave Morris/cc-by-2.0)

Un humoriste britannique s’est vu interdire de participer à un marathon vendredi dans les Territoires palestiniens à la suite de son refus d’annuler une représentation en Israël, ont annoncé jeudi les organisateurs.

Eddie Izzard, qui a pris part à 27 marathons en 27 jours pour des oeuvres caritatives en 2016, doit participer à un spectacle jeudi soir à Tel-Aviv.

« Il ne peut pas courir pour la liberté vendredi s’il fait son spectacle à Tel-Aviv jeudi », ont affirmé les organisateurs du « marathon de Palestine » sur leur compte Twitter.

Une porte-parole de l’humoriste a démenti qu’il soit interdit de marathon et affirmé qu’il maintenait sa participation à la course.

« Je crois à la coexistence entre un Etat israélien et un Etat palestinien », a affirmé la porte-parole en citant l’humoriste. « Plutôt que de ne rien faire, j’ai décidé d’être réactif et de jouer à Tel-Aviv et de courir le lendemain un marathon palestinien », a-t-il ajouté.

L’épreuve doit avoir lieu à Bethléem, en Cisjordanie.

Quelque 5 500 participants sont attendus. Cet événement outre son aspect sportif entend aussi être l’occasion de dénoncer « l’occupation de la Cisjordanie » et la barrière de sécurité israélienne.

Le comédien britannique avait affirmé jeudi sur son compte Twitter son intention de participer au marathon après son spectacle à Tel-Aviv.

Partisan du Parti travailliste britannique, Eddie Izzard s’est prononcé publiquement pour le maintien du Royaume-uni au sein de l’Union européenne.

Le BDS (Boycott, Désinvestissement et Sanctions) appelle à un boycott économique, culturel et sportif d’Israël.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...