Israël en guerre - Jour 231

Rechercher

Eilat : 3 hommes soupçonnés de viol collectif sur une jeune femme

La police indique que les suspects sont âgés d'une vingtaine d'années et originaires d'Ein Naqquba ; ils auraient saoulé leur victime avant d'abuser d'elle

Poste de police d'Eilat, dans le sud d'Israël, le 21 avril 2022. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)
Poste de police d'Eilat, dans le sud d'Israël, le 21 avril 2022. (Crédit : Noam Revkin Fenton/Flash90)

La police d’Eilat a arrêté trois hommes soupçonnés de viol en réunion sur une femme de la région, dans une chambre d’hôtel, a déclaré la police israélienne dans un communiqué dimanche.

Le père de la victime présumée a signalé l’incident à la police samedi.

Le père a déclaré à la police que trois hommes avaient agressé sa fille dans la chambre d’hôtel après l’y avoir ramenée aux premières heures du samedi matin, selon le communiqué.

Alors que la police avait initialement déclaré que la femme était âgée d’une trentaine d’années, les médias israéliens ont indiqué qu’elle avait 19 ans et qu’elle effectuait son service national civique, une alternative au service militaire obligatoire.

Elle a rencontré les trois hommes dans un club, où ils lui ont fait boire de l’alcool avant de la ramener dans la chambre, selon les médias.

Après l’agression présumée, la femme a téléphoné à son père pour lui dire qu’elle ne se sentait pas bien et qu’elle avait besoin d’un taxi. Son père a remarqué qu’elle avait des ecchymoses et l’a interrogée sur ce qui s’était passé, et elle lui a raconté qu’elle avait été violée.

Le père et sa fille ont alors contacté la police, selon les médias.

La police a indiqué dans sa déclaration que les agents avaient rapidement identifié les suspects, des habitants d’Ein Naqquba, un village arabe situé dans le district central du pays, âgés d’une vingtaine d’années.

Ils sont soupçonnés de viol en réunion, de violence et d’infractions sexuelles graves et d’abus de faiblesse.

Les trois hommes devaient comparaître devant la Cour des Magistrats d’Eilat plus tard dans la journée.

La police a déclaré qu’elle avait l’intention de demander une prolongation de leur garde à vue.

Au début de l’année, un tribunal de district a condamné deux hommes à de longues périodes de réclusion pour leur rôle dans un viol collectif commis en 2020 à Eilat.

Les deux hommes étaient à la tête d’une liste de 11 suspects accusés d’avoir pris part à un viol choquant qui a scandalisé le pays, les témoignages indiquant que des hommes et des garçons s’étaient alignés pour agresser la victime alors que les témoins oculaires n’intervenaient pas.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.
image
Inscrivez-vous gratuitement
et continuez votre lecture
L'inscription vous permet également de commenter les articles et nous aide à améliorer votre expérience. Cela ne prend que quelques secondes.
Déjà inscrit ? Entrez votre email pour vous connecter.
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
SE CONNECTER AVEC
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation. Une fois inscrit, vous recevrez gratuitement notre Une du Jour.
Register to continue
SE CONNECTER AVEC
Log in to continue
Connectez-vous ou inscrivez-vous
SE CONNECTER AVEC
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un e-mail à .
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.