Israël en guerre - Jour 199

Rechercher

Deux hommes condamnés à 22 et 14 ans de prison pour viol en réunion à Eilat en 2020

L'affaire avait suscité des appels à la réforme, les témoignages ayant montré que de nombreux hommes avaient attendu devant la chambre d'hôtel de la jeune fille, alors ivre

L’Hôtel Red Sea d'Eilat, où un viol en réunion aurait eu lieu à la mi-août 2020. (Crédit : Capture d'écran de la Douzième chaîne)
L’Hôtel Red Sea d'Eilat, où un viol en réunion aurait eu lieu à la mi-août 2020. (Crédit : Capture d'écran de la Douzième chaîne)

Le tribunal de Beer Sheva a condamné lundi à 22 et 14 ans de prison deux hommes reconnus coupables d’avoir participé au viol en réunion d’une adolescente, alors en vacances à Eilat, en 2020.

Issy Raphaelov, 31 ans, est condamné à 22 ans de prison et à payer 200 000 shekels de dommages et intérêts, tandis qu’Eliezer Meirav, 30 ans, est condamné à 14 ans de prison et à payer 100 000 shekels de dommages et intérêts.

La Cour a reporté la condamnation de deux mineurs, tous deux âgés de 17 ans, qui ont également été reconnus coupables de viol, d’agression sexuelle, de viol collectif et d’une série d’autres crimes contre la victime, qui avait 16 ans à l’époque.

Sept autres individus, dont de nombreux mineurs, ont été reconnus coupables de complicité et de non-assistance à personne en danger, entre autres.

Cette affaire avait entraîné une onde de choc dans le pays, entraînant des appels à la réforme alors que des témoignages ont établi qu’un grand groupe d’hommes s’étaient rassemblés à l’entrée de la chambre d’hôtel de l’adolescente, qui était en état d’ébriété.

Selon les documents du tribunal, le jour du viol collectif, le principal suspect, Raphaelov, avait commencé à parler avec la jeune fille à la piscine de l’hôtel de la mer Rouge. Elle avait rejeté ses avances.

L’adolescente, qui avait consommé de l’alcool, avait eu un malaise en fin de journée. Même si elle ne résidait pas à l’hôtel, elle était montée dans une chambre avec ses amies. Raphaelov avait propose de l’aider, lui disant qu’il était médecin et avec un autre individu, il l’avait emmenée dans une chambre différente, la chambre 216. Il avait ensuite agressé la jeune fille et les autres prévenus l’avaient rejoint. Certains avaient violé la victime alors que les autres attendaient leur tour, conspuant l’adolescente.

Le fait que le viol ait été commis en présence d’autres personnes pourrait induire des peines de prison plus longues allant jusqu’à 20 ans, avait signalé la chaîne publique israélienne Kan au mois de septembre. Aider à commettre un viol peut entraîner une peine de dix ans d’incarcération.

Un autre suspect dans ce dossier avait été condamné au mois de janvier 2022 après une négociation de peine. Âgé de 17 ans au moment de sa condamnation, il avait été reconnu coupable d’attentat à la pudeur alors qu’il se trouvait dans la chambre au moment des viols, regardant les agressions successives. Un autre mineur avait aussi été condamné en 2021 dans le cadre d’une négociation de peine.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.