Rechercher

En Iran, les femmes du cinéma dénoncent des violences « systématiques »

Actrices, cinéastes et professionnelles du cinéma ont publié dans la presse une pétition "condamnant toute violence et tout harcèlement sexuel sur le lieu de travail"

L'actrice Taraneh Alidoosti lors d'une séance photo pour le film "Forushande" (Le vendeur) lors du 69e Festival de Cannes, le 21 mai 2016. (Crédit : AP Photo/Joel Ryan)
L'actrice Taraneh Alidoosti lors d'une séance photo pour le film "Forushande" (Le vendeur) lors du 69e Festival de Cannes, le 21 mai 2016. (Crédit : AP Photo/Joel Ryan)

Des centaines de femmes travaillant dans le cinéma en Iran, dont de célèbres actrices, ont signé une pétition dénonçant des violences « systématiques » à leur encontre, un texte inédit dans ce pays ultraconservateur.

Actrices, cinéastes et professionnelles du cinéma ont publié dans la presse une pétition « condamnant toute violence et tout harcèlement sexuel sur le lieu de travail ».

Diffusée notamment par l’agence d’Etat IRNA, ce texte – signé par de célèbres noms du septième art iranien – dénonce des « actes de violences systématiques » et « l’inégalité entre les genres dans le cinéma iranien ».

« Nous exigeons pour y mettre fin que les auteurs de tels actes soient punis par la justice », appellent les signataires de la pétition.

Les femmes travaillant dans le domaine du cinéma sont exposées à des insultes, des chantages concernant leur emploi, mais aussi du harcèlement et des violences sexuelles allant jusqu’au viol, selon le texte.

« Toute personne ayant du pouvoir ou célèbres dans le monde du cinéma iranien exploite sa position pour intimider, menacer, insulter, humilier et agresser les femmes », assure-t-il.

Dimanche, le secrétaire du Haut conseil iranien des droits humains Kazem Gharibabadi a estimé que « les femmes devraient être soutenues et protégées dans le domaine de l’art, en particulier du cinéma, car elles sont plus exposées aux exactions », selon l’agence de presse ISNA.

Régulièrement sélectionnés dans les plus grands festivals internationaux, les films iraniens y remportent souvent les récompenses les plus prestigieuses.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...