En Israël, « GOD TV » ne plaît pas à tout le monde
Rechercher

En Israël, « GOD TV » ne plaît pas à tout le monde

Le groupe américain diffuse des contenus chrétiens sur le web et sur le câble à travers le monde, mais cette nouvelle chaîne locale ne plaît pas à tout le monde

Le directeur de GOD TV Ward Simpson (Capture d'écran : Youtube)
Le directeur de GOD TV Ward Simpson (Capture d'écran : Youtube)

La chaîne évangélique américaine « GOD TV » a-t-elle violé les lois israéliennes en faisant la promotion de Jésus à la télé ? Oui, jugent des responsables en Israël où la programmation de la chaîne fait l’objet d’une enquête des gendarmes de l’audiovisuel.

Le groupe américain « GOD TV » diffuse des contenus chrétiens sur le web et sur le câble à travers le monde, incluant depuis peu des contenus en hébreu retransmis sur la chaîne Chélanou (« La nôtre ») accessible via le câblodistributeur HOT en Israël.

Mais l’arrivée de cette nouvelle chaîne locale, qui dit vouloir présenter « Jésus au peuple juif », n’a pas fait de miracle pour l’instant.

Hostile au prosélytisme chrétien en Israël, l’association juive orthodoxe Yad Leachim a demandé au ministre des Communications David Amsellem d’interdire à « GOD TV » de diffuser des contenus cherchant à convertir des juifs au christianisme.

« Nous avons des preuves que cette chaîne a des intentions de diffuser des messages missionnaires en Israël », a affirmé l’organisation dans un communiqué publié le 5 mai.

Si des mouvements évangéliques aux Etats-Unis se sont imposés au cours des dernières décennies comme d’ardents défenseurs d’Israël, les lois israéliennes, elles, encadrent strictement le prosélytisme.

Capture d’écran d’une vidéo de promotion de GOD TV (Crédit : YouTube)

En Israël, les lois autorisent la liberté de croyance mais selon des dispositions du code criminel, il est interdit d’accorder un avantage matériel à une personne pour qu’elle change de religion ou de tenter de convertir des mineurs.

Le 5 mai, le ministre des Communications a réagi sur Twitter en écrivant qu’Israël « n’autorisera en aucun cas une chaîne missionnaire à diffuser ».

L’Autorité israélienne de radiodiffusion a indiqué avoir ouvert une enquête sur cette chaîne et le câblodistributeur HOT a assuré qu’il « agira en fonction des décisions prises après l’enquête ».

Mais dimanche, le directeur de GOD TV, Ward Simpson, s’est dit confiant que sa chaîne en hébreu pourra continuer à diffuser au terme de l’enquête.

« Notre entrée sur les ondes a provoqué toute une controverse en Israël (…) mais la dernière chose que nous souhaitons c’est d’y causer des problèmes », a-t-il déclaré dans une vidéo diffusée en ligne et enregistrée depuis son « studio personnel ».

« Le prosélytisme en Israël est un sujet très sensible (…) Nous prêchons, enseignons et diffusons des contenus chrétiens et nous laissons le seigneur faire le reste. Nos frères et soeurs juifs messianiques ne se convertissent pas, ils continuent de vivre leur vie de juifs », a-t-il ajouté affirmant que sa chaîne n’avait pas violé les lois israéliennes.

Selon l’Institut national des statistiques israélien, les chrétiens forment environ 2 % de la population d’Israël et la majorité d’entre eux sont Arabes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...