Erdan: le Hamas utilisait la tour des médias à Gaza pour entraver le Dôme de fer
Rechercher

Erdan: le Hamas utilisait la tour des médias à Gaza pour entraver le Dôme de fer

L'ambassadeur israélien aux Etats-Unis a suggéré qu'Israël pourrait aider l'Associated Press à reconstruire ses bureaux dans l'enclave côtière

La tour hébergeant les bureaux de l'Associated Press et d'autres médias à Gaza s'effondre après une frappe israélienne, le 15 mai 2021. (Crédit :AP/Hatem Moussa)
La tour hébergeant les bureaux de l'Associated Press et d'autres médias à Gaza s'effondre après une frappe israélienne, le 15 mai 2021. (Crédit :AP/Hatem Moussa)

L’ambassadeur d’Israël auprès des Nations unies, Gilad Erdan, a déclaré aux dirigeants de l’Associated Press que la tour Jalaa rasée par Israël le mois dernier, qui abritait notamment les bureaux de l’agence de presse, était utilisée par le Hamas pour entraver le système de défense antimissile Dôme de fer.

Il a également suggéré qu’Israël pourrait aider l’agence de presse internationale à reconstruire ses bureaux dans l’enclave côtière.

Erdan a dit s’être rendu lundi au bureau new-yorkais de l’AP « pour expliquer aux cadres supérieurs que le bâtiment abritant leurs opérations à Gaza était utilisé par des terroristes du Hamas qui tentaient de brouiller le Dôme de fer – c’est pourquoi il a été considéré comme une priorité [comme une cible] par l’armée lors de l’opération du mois dernier ».

D’après les autorités israéliennes, la tour abritait « le renseignement militaire du Hamas, son département de recherche et développement, et une unité technologique ».

« Cette unité développait un système de brouillage électronique devant être utilisé contre le système de défense Dôme de fer », a dit l’ambassadeur, cité dans le communiqué publié mardi, invoquant une « menace imminente contre les civils israéliens » qui justifiait la frappe, selon l’Etat hébreu.

« L’Associated Press est l’une des plus importantes agences de presse au monde et Israël ne soupçonne pas que ses employés étaient conscients qu’une unité secrète du Hamas utilisait le bâtiment de cette manière », a tweeté Erdan.

« Israël a tout fait pour qu’aucun employé ou civil ne soit blessé pendant cette opération. En revanche, le Hamas est une organisation terroriste génocidaire qui place délibérément sa machine terroriste dans des zones civiles, y compris dans des bâtiments utilisés par des médias internationaux. »

Le ministre de la Sécurité publique Gilad Erdan s’exprime lors de la Conférence des présidents des principales organisations juives américaines, à l’hôtel Inbal de Jérusalem, le 19 février 2018. (Yonatan Sindel/Flash90

« J’ai réaffirmé qu’Israël défend l’importance de la liberté de la presse et s’efforce d’assurer la sécurité des journalistes où qu’ils soient en reportage. Israël est disposé à aider AP à reconstruire ses bureaux et ses opérations à Gaza », ajoute l’ambassadeur.

La frappe israélienne sur la tour a été largement condamnée. L’AP a nié avoir connaissance d’une quelconque présence du Hamas dans le bâtiment.

Dans un communiqué distinct, l’armée israélienne a assuré qu’il s’agissait d’une « cible à forte valeur militaire pour le Hamas, sélectionnée conformément à des procédures rigoureuses » de Tsahal « et dans le respect du droit international ».

Tout en saluant une discussion « positive et constructive » avec le diplomate, Associated Press a déclaré dans un communiqué n’avoir pas reçu de « preuves étayant ces affirmations ». « AP continue d’appeler à la publication de toutes les preuves en possession des Israéliens afin que les faits soient à disposition du public », a ajouté l’agence de presse.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...