Erdogan à l’ONU : La Palestine est la ‘plaie béante’ du monde
Rechercher

Erdogan à l’ONU : La Palestine est la ‘plaie béante’ du monde

Le président turc a déclaré que l'arrêt des constructions dans les implantations est une condition préalable indispensable dans la poursuite des négociations de paix

Raoul Wootliff est le correspondant parlementaire du Times of Israël

Le président turc Recep Tayyip Erdogan, au centre, pendant un rassemblement au siège de son parti, à Istanbul, suite à l'annonce des résultats du référendum du 16 avril 2017. (Crédit : Bulent Kilic/AFP)
Le président turc Recep Tayyip Erdogan, au centre, pendant un rassemblement au siège de son parti, à Istanbul, suite à l'annonce des résultats du référendum du 16 avril 2017. (Crédit : Bulent Kilic/AFP)

Prenant la parole à l’Assemblée générale des Nations unies, le président turc Recep Tayyip Erdogan a appelé mardi la communauté internationale à « soutenir nos frères palestiniens en Cisjordanie et à Gaza dans leur lutte pour un état palestinien uni ».

« La poursuite du processus de paix ne peut être possible que si Israël met immédiatement un terme aux activités d’implantations et entreprend des démarches envers une solution à deux états », a-t-il ajouté.

La Palestine est « la plaie béante du monde », a-t-il poursuivi, disant que des initiatives doivent être mises en place pour empêcher d’autres crises sur le mont du Temple.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...