États-Unis : Bernie Sanders candidat à l’élection présidentielle de 2020
Rechercher

États-Unis : Bernie Sanders candidat à l’élection présidentielle de 2020

Le sénateur du Vermont et candidat lors des précédentes élections présidentielles se présentera aux prochaines primaires démocrates en vue du scrutin présidentiel de 2020

Le sénateur américain Bernie Sanders, à la conférence nationale annuelle de J Street au Washington Convention Center, le 27 février 2017. (Crédit : Mark Wilson/Getty Images via JTA)
Le sénateur américain Bernie Sanders, à la conférence nationale annuelle de J Street au Washington Convention Center, le 27 février 2017. (Crédit : Mark Wilson/Getty Images via JTA)

Le sénateur américain Bernie Sanders, candidat malheureux aux primaires de 2016 face à Hillary Clinton, a annoncé mardi briguer à nouveau l’investiture démocrate pour l’élection présidentielle 2020.

Il rejoint une dizaine de candidats démocrates qui se sont déjà lancés dans la cours à la présidentielle. La candidature de Joe Biden, ancien vice-président de Barack Obama, est également attendue.

Bernie Sanders, 77 ans, a fait son annonce lors d’un entretien avec une radio du Vermont, Etat dont il est élu. « Je voulais d’abord en informer les habitants du Vermont », a-t-il expliqué sur la radio publique de cet Etat du nord-est des Etats-Unis.

« Ce que je promets, en faisant le tour du pays, est de porter les valeurs dont nous sommes tous fiers dans le Vermont -la croyance dans la justice, dans la communauté, dans la politique au niveau de la base, dans les réunions publiques », a-t-il affirmé.

Au cours de cet entretien, le sénateur indépendant s’en est également pris, avec véhémence, au président Donald Trump.

« C’est un raciste, un sexiste, un homophobe, un xénophobe, quelqu’un qui grappille des gains politiques à bon marché en tentant de s’en prendre aux minorités, souvent des immigrants sans papiers », a-t-il accusé.

– « Démocrate socialiste » –

« Nous avons besoin d’un président qui comprend que le changement climatique est réel, est une menace existentielle pour notre pays et pour notre planète », a également lancé M. Sanders sur une vidéo formelle annonçant sa candidature. Une attaque frontale contre l’actuel président américain, climato-sceptique, qui a retiré les Etats-Unis de l’accord de Paris sur le climat.

Lorsqu’il s’était présenté aux primaires démocrates en 2016, Bernie Sanders faisait figure d’outsider, avant de tenir la dragée haute à Hillary Clinton. Celle-ci l’avait emporté, avant d’être battue par Donald Trump.

Lors de cette campagne des primaires, Bernie Sanders, qui se présente comme un « démocrate socialiste » avait défendu l’idée d’une couverture de santé universelle, d’une université publique gratuite et d’un salaire minimum à 15 dollars (13,3 euros).

Sa campagne avait suscité un engouement important à l’époque, notamment chez les jeunes.

Le natif de Brooklyn a par ailleurs tenu à rappeler lors du lancement de sa nouvelle campagne que « beaucoup de (s)es idées » en 2016 sont aujourd’hui « très très populaires », affirmant dans sa vidéo de candidature que ces idées sont « maintenant soutenues par une majorité d’Américains ».

« Nous allons gagner », a-t-il lancé lors d’un entretien avec la chaîne CBS, également diffusé mardi matin.

Bernie Sanders, qui demeure populaire au sein des démocrates, a été élu à la Chambre des représentants de 1990 à 2006, avant de devenir sénateur. Il a été confortablement réélu en novembre dernier.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...