Facebook restreint des milliers de groupes et de pages liés à QAnon
Rechercher

Facebook restreint des milliers de groupes et de pages liés à QAnon

Les adeptes de QAnon croient en une histoire farfelue sur un groupe de puissants cherchant à faire tomber le président américain Donald Trump

Un participant à un meeting pour un candidat au Congrès dans l'Ohio tient une pancarte QAnon alors que le président Donald Trump s'exprime, le 4 août 2018. (Scott Olson/Getty Images via JTA)
Un participant à un meeting pour un candidat au Congrès dans l'Ohio tient une pancarte QAnon alors que le président Donald Trump s'exprime, le 4 août 2018. (Scott Olson/Getty Images via JTA)

JTA — Facebook a restreint des milliers de groupes et de pages liés à la théorie du complot QAnon pro-Trump.

Mercredi, le réseau social a déclaré qu’il avait retiré 790 groupes Facebook et restreint des milliers de groupes, de comptes et de pages sur Facebook et son entreprise Instagram, a rapporté le New York Times.

Les adeptes de QAnon croient en une histoire farfelue sur un groupe de puissants cherchant à faire tomber le président américain Donald Trump. Le groupe dirigerait aussi un réseau international de trafic sexuel.

Les détracteurs affirment que la focalisation du groupe sur des personnalités juives, particulièrement le milliardaire et donateur politique George Soros et la riche famille Rothschild, est antisémite.

Le président Donald Trump s’exprime lors d’une conférence de presse à la Maison Blanche, el mercredi 19 août 2020 à Washington. (AP Photo/Evan Vucci)

Le mouvement a pris de l’ampleur ces derniers mois et, la semaine dernière, Marjorie Taylor Greene, une candidate au Congrès qui a fait la promotion de QAnon, a remporté une primaire républicaine en Géorgie.

Le Jewish Insider a retrouvé une publication sur un site internet de QAnon signée par une certaine Marjorie Greene qui accusait Soros et la famille Rothschild d’être impliqués dans la conspiration.

La victoire à la primaire de Green dans un district très républicain lui assure quasiment la victoire en novembre. Son plus proche opposant était aussi un Républicain de droite, mais Greene a reçu le soutien de Trump.

Des militants sont en compagnie de Marjorie Taylor Greene, à droite, le 11 août 2020. (AP Photo/Mike Stewart)

« Nous avons vu des mouvements grandissants qui, s’ils n’ont pas directement organisé la violence, ont célébré des actes violents, ont montré qu’ils avaient des armes et suggéré qu’ils les utiliseraient, ou ont des abonnés avec des comportements violents », a déclaré Facebook mercredi, selon The Times.

Le réseau social bloque aussi les hashtags liés à QAnon et a retiré de centaines de groupes liés au mouvement d’extrême gauche antifa, a rapporté The Times.

Twitter a déclaré le mois dernier qu’il retirait des milliers de compte liés à QAnon.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...