Fin de l’enquête sur les détails militaires donnés par Yossi Cohen à la TV
Rechercher

Fin de l’enquête sur les détails militaires donnés par Yossi Cohen à la TV

L'État, qui continue d'étudier d'autres allégations, constate que les détails prétendument secrets, discutés par l'ex-chef du Mossad, ont été approuvés par le censeur militaire

L'ancien chef du Mossad Yossi Cohen en interview avec Ilana Dayan, diffusée le 10 juin 2021. (Capture d'écran)
L'ancien chef du Mossad Yossi Cohen en interview avec Ilana Dayan, diffusée le 10 juin 2021. (Capture d'écran)

Le procureur général a annoncé dimanche qu’il mettrait fin à une enquête sur Yossi Cohen, après que l’ancien chef de l’agence de renseignement du Mossad eut évoqué de présumées informations secrètes, lors d’une interview télévisée.

Cohen, qui a pris sa retraite à la tête du Mossad en juin dernier, avait fourni des détails très précis sur les récentes activités de renseignement contre l’Iran dans l’émission d’investigation « Uvda » diffusée sur la Douzième chaîne d’information israélienne.

Le bureau du procureur général a déclaré dans un communiqué qu’il avait constaté que le censeur militaire israélien avait examiné les remarques de Cohen à l’avance et avait autorisé leur diffusion.

Le procureur d’État Amit Aisman et le chef des enquêtes de la police israélienne, Yigal Ben-Shalom, ont déclaré qu’il n’y avait aucune raison de poursuivre l’enquête. Le procureur général Avichai Mandelblit a soutenu leur position.

Cependant, le bureau du procureur de l’État examine toujours les allégations selon lesquelles Cohen aurait accepté un cadeau illicite d’une valeur de 20 000 dollars, entre autres allégations.

Mandelblit avait demandé à Aisman de mener une enquête approfondie sur les allégations sérieuses apparentes contre Cohen qui ont atteint son bureau et le ministère public, a rapporté la chaîne de radio Kan et le site d’information Maariv plus tôt ce mois-ci.

L’un des crimes présumés, rapporté pour la première fois par le quotidien Haaretz, implique que Cohen aurait reçu un cadeau d’une valeur de 20 000 dollars du milliardaire australien James Packer pour le mariage de sa fille.

Dans la même interview télévisée en juin, Cohen a parlé pour la première fois de l’incident. Il a affirmé avoir accepté les fonds après avoir consulté le conseiller juridique du Mossad, et a déclaré qu’il s’engageait à rendre le cadeau.

Cohen, 59 ans, a été recruté par le Mossad à l’âge de 22 ans alors qu’il étudiait à Londres, et a gravi les échelons pour en devenir le directeur après un court passage en tant que chef du Conseil de sécurité nationale.

Cohen, surnommé « le mannequin » au sein de l’agence, était un personnage étrangement public pour un chef d’espionnage israélien, alors même qu’il supervisait les opérations contre le programme nucléaire iranien et aidait à guider les liens clandestins d’Israël avec les nations arabes.

Il a démissionné de la tête du Mossad le 1er juin, après y avoir passé plus de cinq ans, et a été remplacé par David Barnea.

Cohen, qui a été nommé par l’ancien Premier ministre Benjamin Netanyahu, a déclaré qu’il n’excluait pas de chercher un jour à devenir Premier ministre, bien qu’il n’envisage pas encore une telle ambition. Cohen a également nié toute relation politique illégale entre lui et Netanyahu, alors qu’il était chef du Mossad et que Netanyahu était Premier ministre.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...