Rechercher

Floride : un rassemblement néonazi perturbe une conférence conservatrice

Le Turning Point USA Student Action Summit a affirmé n'avoir aucun lien avec le groupe antisémite ; le musée de la Shoah de Floride a condamné une manifestation "indéfendable"

Capture d'écran d'une vidéo de manifestants nazis devant le Turning Point USA Student Action Summit à Tampa, Floride, le 23 juillet 2022. (Crédit : Twitter)
Capture d'écran d'une vidéo de manifestants nazis devant le Turning Point USA Student Action Summit à Tampa, Floride, le 23 juillet 2022. (Crédit : Twitter)

De manifestants néo-nazis se sont rassemblé samedi devant une conférence conservatrice en Floride, où ils ont affiché des croix gammées et distribué des goodies antisémites.

Des dizaines de manifestants ont brandi des drapeaux nazis et des croix gammées, affiché des caricatures antisémites et distribué des tracts antisémites à l’extérieur du bâtiment où se tenait le Turning Point USA Student Action Summit à Tampa.

Parmi les participants au sommet figuraient l’ancien président américain Donald Trump, qui était la tête d’affiche de l’événement, et la représentante Marjorie Taylor Greene.

Turning Point USA a déclaré à Business Insider qu’il n’avait aucun lien avec le groupe nazi, qui portait des bannières avec la mention « DeSantis Country », une référence au gouverneur de Floride Ron DeSantis qui est considéré comme futur candidat potentiel à la présidence.

L’organisation a déclaré qu’elle n’avait pas pu faire évacuer les militants parce qu’ils se tenaient sur la voie publique.

Le média local Creative Loafing Tampa Bay a rapporté que certains membres du groupe ont distribué des tracts déclarant que « chaque aspect de l’avortement est juif. »

Les tracts ont été distribués par des militants de la Ligue de défense des Goyim, une organisation que la Anti-Defamation League a identifiée comme étant à l’origine de dizaines d’actes de propagande antisémite en 2021.

Le directeur du Mémorial de la Shoah de Floride, Mike Igel, a déclaré dimanche dans un communiqué que « le fait d’afficher ouvertement et fièrement des symboles génocidaires constitue une menace directe pour la communauté juive. »

« Arborer le drapeau nazi, ou celui des SS, l’organisation responsable de certaines des pires atrocités de la Shoah, est un acte de pure haine qui est indéfendable », a-t-il déclaré.

« Tout le monde devrait se sentir concerné », a-t-il ajouté, avant d’appeler à une condamnation générale des militants.

L’ancien gouverneur de Floride, le représentant américain Charlie Crist, dont le district héberge le Mémorial de la Shoah de Floride, a déclaré que « la répréhensible haine antisémite et les manifestations néo-nazies qui ont eu lieu ce week-end n’ont leur place nulle part dans notre État. »

DeSantis, n’ayant pas immédiatement condamné l’incident a été accusé de « dorloter l’antisémitisme ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...