Frappes israéliennes sur le Hamas après des lancers de ballons incendiaires
Rechercher

Frappes israéliennes sur le Hamas après des lancers de ballons incendiaires

Les raids, qui ont visé des sites du Hamas dans la ville de Gaza, de Khan Younès (sud) et de Jabalia (nord), n'ont pas fait de victime mais causé des dégâts matériels

Une colonne de fumée provenant de frappes aériennes israéliennes dans la bande de Gaza, contrôlée par le groupe terroriste palestinien Hamas, le 11 mai 2021. (MAHMUD HAMS / AFP)
Une colonne de fumée provenant de frappes aériennes israéliennes dans la bande de Gaza, contrôlée par le groupe terroriste palestinien Hamas, le 11 mai 2021. (MAHMUD HAMS / AFP)

Israël a mené des frappes aériennes sur des positions du groupe terroriste palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza lundi après des lancers de ballons incendiaires vers son territoire depuis l’enclave palestinienne qui ont causé d’importants feux de brousse.

Les raids, qui ont visé des sites du Hamas dans la ville de Gaza, de Khan Younès (sud) et de Jabalia (nord), n’ont pas fait de victime mais causé des dégâts matériels, a indiqué une source de sécurité palestinienne dans l’enclave.

Le mouvement terroriste palestinien du Hamas, au pouvoir à Gaza, a tiré en direction des avions israéliens, a ajouté cette source sous le couvert de l’anonymat, sans donner davantage de détails.

L’armée israélienne a confirmé que des avions de combat avaient visé « un site de fabrication d’armes appartenant au Hamas à Khan Younès », l’entrée d’un tunnel souterrain à Jabalia et un site de lancement de roquette souterrain, « situé près de maisons et d’une école à Chejaya », un quartier de la ville de Gaza.

« Les frappes étaient en représailles aux tirs de ballons incendiaires par le Hamas vers le territoire israélien plus tôt aujourd’hui », a indiqué l’armée dans un communiqué, dans la nuit de lundi à mardi.

Plus tôt lundi, les pompiers israéliens avaient fait état de plusieurs feux de brousses déclenchés par des ballons incendiaires lancés depuis la bande de Gaza.

Des pompiers répondent à un incendie dans la forêt de Kissufim dans le sud d’Israël, le 23 août 2021 (Crédit : Moshe Baruchi/KKL)

Ces frappes font suite à d’autres raids israéliens dans la nuit de samedi à dimanche sur le territoire palestinien, ayant visé « quatre sites de fabrication d’armes et de stockage » appartenant au Hamas, selon l’armée israélienne.

Ces raids ont eu lieu après des affrontements entre des émeutiers palestiniens et l’armée israélienne dans la journée de samedi, en marge de manifestations organisées le long de la barrière séparant la bande de Gaza d’Israël.

L’Etat hébreu tient le Hamas pour responsable de toutes les actions menées vers son territoire depuis l’enclave, sous blocus israélien depuis près de quinze ans et où vivent deux millions d’habitants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...