Des ballons incendiaires lancés de Gaza déclenchent des incendies en Israël
Rechercher

Des ballons incendiaires lancés de Gaza déclenchent des incendies en Israël

"Plusieurs incendies se sont déclenchés dans la région d'Eshkol", affirment les pompiers ; les Gazaouis prévoient d'autres rassemblements

Des pompiers répondent à un incendie dans la forêt de Kissufim dans le sud d'Israël, le 23 août 2021 (Crédit : Moshe Baruchi/KKL)
Des pompiers répondent à un incendie dans la forêt de Kissufim dans le sud d'Israël, le 23 août 2021 (Crédit : Moshe Baruchi/KKL)

Des ballons incendiaires lancés lundi depuis l’enclave palestinienne de Gaza ont provoqué des incendies dans le sud d’Israël, selon les pompiers israéliens.

La dernière fois que ce type de ballons avaient été envoyés depuis la bande de Gaza et provoqué des incendies, le 6 août, Israël avait riposté avec des frappes aériennes ciblant des positions présumées du Hamas, le mouvement islamiste armé au pouvoir dans ce territoire palestinien.

« Plusieurs incendies se sont déclenchés dans la région d’Eshkol, limitrophe de la bande de Gaza », affirment les pompiers dans un communiqué.

Des experts ont conclu que la source des feux était des « ballons incendiaires » en provenance de Gaza, ont-ils ajouté.

Les pompiers étaient sur place dans l’après-midi et tentaient de maîtriser les feux.

L’Etat hébreu tient le groupe terroriste du Hamas pour responsable de toutes les actions menées vers son territoire depuis l’enclave, puisqu’il contrôle de facto ce territoire.

Des émeutiers palestiniens affrontent les troupes israéliennes à la frontière entre Gaza et Israël, là l’est de Gaza City, le 21 août 2021. (Crédit :Abed Rahim Khatib/Flash90)

Les factions palestiniennes basées à Gaza ont par ailleurs annoncé un grand rassemblement dans le sud de la bande de Gaza, près de la frontière avec Israël, alors que les tensions continuent de s’intensifier entre Israël, le Hamas et l’Egypte, qui a fermé le passage de Rafah.

Selon les horaires publiés par les médias affiliés au Hamas, des bus transporteront des manifestants de tout le sud de Gaza pour participer au rassemblement. L’événement a été baptisé « l’épée de Jérusalem ne sera pas au fourreau », une référence au nom du Hamas lors de la guerre de mai entre Gaza et Israël.

Une manifestation similaire dans le camp de Malika à l’est de la ville de Gaza samedi a laissé deux Gazaouis et un soldat israélien dans un état critique. L’officier de la police des frontières Barel Shmueli, a été grièvement blessé à la tête par un terroriste palestinien armé d’un pistolet à bout portant près de la barrière frontalière de Gaza.

L’officier de la police des frontières Barel Shmueli, grièvement blessé lors d’une fusillade à la frontière de Gaza le 21 août 2021. (Police des frontières)

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...