Friedman : la réaction palestinienne à l’initiative de Trump est ‘antisémite’
Rechercher

Friedman : la réaction palestinienne à l’initiative de Trump est ‘antisémite’

L'envoyé américain a aussi rappelé que "seuls les Etats-Unis ont la crédibilité régionale nécessaire pour faire avancer un accord de paix historique"

David Friedman lors de son audition de confirmation pour le poste d'ambassadeur des Etats-Unis en Israël au Sénat, le 16 février 2017 (Crédit : capture d’écran YouTube/CSpan)
David Friedman lors de son audition de confirmation pour le poste d'ambassadeur des Etats-Unis en Israël au Sénat, le 16 février 2017 (Crédit : capture d’écran YouTube/CSpan)

L’ambassadeur américain en Israël, David Friedman, a critiqué jeudi la réaction palestinienne suite à la reconnaissance américaine de Jérusalem en tant que capitale d’Israël, qualifiant cette réponse de provocatrice, non-nécessaire et antisémite.

Dans une interview accordée au Jerusalem Post, Friedman, qui a fortement soutenu le changement politique américain concernant la capitale, a indiqué que les Palestiniens s’étaient montrés « largement émotionnels » et qu’ils avaient « malheureusement sur-réagi ».

Trump, a-t-il noté, a clairement établi que les Etats-Unis « ne prenaient pas position sur une question relative au statut final, notamment celle relative aux frontières spécifiques de la souveraineté israélienne à Jérusalem ».

La réponse des Palestiniens a été « affreuse, provocatrice et antisémite sans nécessité », a ajouté Friedman.

Mais en dépit du fait que les Palestiniens ont affirmé qu’ils n’accepteraient plus que les Etats-Unis aient un rôle dans le processus de paix, Friedman s’est déclaré confiant sur l’implication des Américains, en réponse aux demandes répétées d’Israël.

« Israël a clairement indiqué que l’Etat juif ne s’engagera dans aucune initiative prise sous le parrainage d’une autre nation », a-t-il dit.

« On ne peut pas applaudir avec une seule main. De plus, seuls les Etats-Unis ont la crédibilité régionale nécessaire pour faire avancer un accord de paix historique ».

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...