Gage sur la sécurité : Gabbay attribue la 2e place de sa liste à un ex-général
Rechercher

Gage sur la sécurité : Gabbay attribue la 2e place de sa liste à un ex-général

Les députés travaillistes ont salué l'arrivée de Tal Russo, ancien chef du Commandement du sud, qui rejoint le parti deux jours avant la date-limite de dépôt des listes électorales

Le général de division à la retraite Tal Russo. (Crédit : Bureau de presse du gouvernement)
Le général de division à la retraite Tal Russo. (Crédit : Bureau de presse du gouvernement)

Le Parti travailliste a annoncé mardi l’arrivée du général à la retraite Tal Russo dans ses rangs, apportant à la liste de la formation de l’opposition un nouveau candidat doté de larges compétences en matière de défense, en vue des élections à la Knesset du mois d’avril.

Une source du parti a confirmé au Times of Israel que Russo occuperait la deuxième place de la liste électorale qui, comme les 10 et 16e positions, est réservée à un candidat choisi par Avi Gabbay.

Le général de division a été chef du Commandement du sud au sein de Tsahal, avant de prendre sa retraite en 2013.

À ce poste, il aura supervisé l’opération Pilier de défense de 2012, une campagne aérienne de huit jours menée contre les groupes terroristes palestiniens dans la bande de Gaza, qui avait commencé par l’assassinat ciblé du chef militaire du Hamas, Ahmad Jabari.

Le Parti travailliste a fait savoir que Gabbay et Russo réaliseront une conférence de presse conjointe dans l’après-midi de mercredi, vingt-quatre heures avant la date-limite de dépôt des listes finales de candidats de chaque formation auprès de la Commission centrale électorale.

Le ministre de la Défense de l’époque Ehud Barak, à gauche, discute avec le chef du commandement du sud, Tal Russo (Crédit : Bureau de presse du gouvernement)

« C’est un homme de valeur qui a servi le pays toute sa vie et qui a grandement contribué à sa sécurité. Son adhésion au parti apporte une diversité importante à la liste », a commenté la députée et cheffe de l’opposition Shelly Yachimovich dans un communiqué.

Itzik Shmuli, autre députée travailliste, a également fait l’éloge de l’ancien gradé de l’armée, précisant qu’elle n’était pas gênée par le fait que son arrivée la placerait troisième sur la liste du parti malgré sa victoire lors des primaires la semaine dernière.

« Il est dorénavant nécessaire de mettre de côté l’intérêt personnel et de placer les considérations nationales et partisanes avant tout le reste », a expliqué Shmuli dans un communiqué.

Le parlementaire Stav Shaffir, arrivé deuxième après Shmuli lors des primaires, a également rendu hommage à l’expérience militaire de Russo, ajoutant qu’il serait un « partenaire dans notre combat en faveur de la sécurité d’Israël et d’un avenir sioniste ».

Réunion avec Avi Gabbay, chef du Parti travailliste, et des parlementaires travaillistes (de gauche à droite) : Stav Shaffir, Itzik Shmuli, Amir Peretz et Shelly Yachimovich, à Tel Aviv le 13 février 2019. (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Cette désignation survient au lendemain des refus opposés par le maire de la ville de Beer Sheva, dans le sud du pays, et d’un ancien député de Yesh Atid d’occuper les places octroyées par Gabbay sur la liste du parti.

Depuis ses primaires, le parti de gauche a connu un rebond dans les sondages, mais ils devraient toutefois obtenir un score bien inférieur aux 19 sièges qu’ils occupent actuellement à la Knesset, composée de 120 membres en tout.

Gabbay, ancien ministre du parti Koulanou, a été très critiqué par un certain nombre de députés de sa formation ces derniers mois en raison de sa gestion du parti dans un contexte d’affaiblissement électoral.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...