Gantz poursuit pour diffamation la femme qui l’accuse d’inconduite sexuelle
Rechercher

Gantz poursuit pour diffamation la femme qui l’accuse d’inconduite sexuelle

La plainte stipule également que Nava Jacobs "a agi au nom de, ou avec l'aide de partis politiques qui veulent humilier et discréditer Gantz"

L'ancien chef d'état-major Benny Gantz prononce son premier discours électoral à Tel Aviv, le 29 janvier 2019. (Crédit : Jack Guez/AFP)
L'ancien chef d'état-major Benny Gantz prononce son premier discours électoral à Tel Aviv, le 29 janvier 2019. (Crédit : Jack Guez/AFP)

Le chef du nouveau parti Kakhol lavan, Benny Gantz, a porté plainte jeudi pour diffamation contre la femme qui avait accusé le prétendant au poste de Premier ministre de s’être dénudé devant elle il y a plus de 40 ans quand elle avait 14 ans et lui, 17.

Il réclame 500 000 shekels.

Le parti Kakjol lavan a annoncé que Gantz avait porté plainte contre Nava Jacobs à la cour des magistrats de Tel Aviv, en réponse à son accusation d’inconduite sexuelle, qui « est totalement fausse du début à la fin ».

« L’accusé ne se souvient pas de l’accusatrice, et de toute façon, l’histoire fantasmagorique qu’elle a inventée dans sa tête n’est jamais arrivée », a déclaré le parti dans un communiqué. « Cela relève du pur meurtre rituel. » (alilat dam)

La plainte stipule également que l’accusatrice « a agi au nom de, ou avec l’aide de partis politiques qui veulent humilier et discréditer Gantz ».

Plus tôt dans la journée, le site Walla rapportait que le bureau de la ministre de la Culture Miri Regev avait été en contact avec Nava Jacobs quelque semaines avant qu’elle ne formule ses accusations contre Gantz dans une publication Facebook hier.

Selon l’article, les membres de l’équipe de la ministre auraient aidé Nava Jacobs à entrer en relation avec une journaliste au sujet de cette histoire, des informations confirmées par les deux femmes.

Le parti de Miri Regev, le Likud, est en étroite compétition avec le parti de Gantz dans les sondages, l’un de ces deux partis devant très probablement remporter les élections.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...