Gaza dans le noir après qu’une roquette a touché les lignes électriques
Rechercher

Gaza dans le noir après qu’une roquette a touché les lignes électriques

Il faudra plusieurs jours pour réparer les dégâts ; le ministre a reporté les réparations jusqu'à ce que les ouvriers puissent travailler en sécurité

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

La fumée s'élève après le lancement d'un tir de mortier depuis la bande de Gaza qui s'est écrasé près d'un rail d'une ligne ferroviaire, à proximité de Sdérot, dans le sud d'Israël, le 29 mai 2018 (Crédit : AFP / Jack GUEZ)
La fumée s'élève après le lancement d'un tir de mortier depuis la bande de Gaza qui s'est écrasé près d'un rail d'une ligne ferroviaire, à proximité de Sdérot, dans le sud d'Israël, le 29 mai 2018 (Crédit : AFP / Jack GUEZ)

L’une des roquettes lancées par les groupes terroristes de Gaza vers le sud d’Israël a touché mardi des équipements approvisionnant en électricité le sud de la bande de Gaza, bloquant l’accès au réseau à des milliers de personnes, a déclaré un porte-parole de la Compagnie israélienne d’électricité.

Les dégâts commis sur trois lignes menant à Gaza empêchent le courant d’arriver aux zones sud de l’enclave côtière assiégée, a fait savoir mardi soir le porte-parole. Des dizaines de milliers de foyers sont touchés par la coupure.

La compagnie israélienne a noté qu’il faudrait plusieurs jours pour réparer le réseau.

Le ministre de l’Energie Yuval Steinitz a ordonné à la compagnie de ne pas procéder à des réparations avant que la situation dans la région frontalière ne soit revenue au calme afin de « ne pas mettre en danger ses ouvriers ».

Gaza, qui souffre déjà de pénuries d’électricité sévères, dépend presque entièrement d’Israël pour les quelques heures d’alimentation quotidienne en énergie.

Les groupes terroristes ont lancé mardi plus de 70 obus de mortiers et de roquettes dans le sud d’Israël, selon un bilan de l’Etat juif. Les projectiles ont entraîné des blessés ainsi que des dégâts, même si un grand nombre ont été interceptés par le système anti-missile du Dôme de fer.

En réponse, les avions-chasseurs israéliens ont bombardé des douzaines de positions appartenant au Hamas et au Jihad islamique palestinien, notamment un tunnel d’attaque « unique » du Hamas, partant de la bande à travers l’Egypte et jusqu’en Israël, a expliqué l’armée.

Quatre israéliens – trois soldats et un civil – ont été blessés par des éclats d’obus lors de ces attaques. Un soldat a été modérément touché et les autres ne souffrent que de légères blessures.

Un obus de mortier a touché un arbre dans la cour d’un jardin d’enfants peu de temps avant l’arrivée des enfants.

L’armée tient le groupe terroriste du Hamas, qui dirige Gaza, comme responsable de tous les tirs de roquettes et d’obus émanant de la bande, indépendamment de l’organisation qui l’a initiée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...