Gonen Segev, condamné à 11 ans de prison pour espionnage pour l’Iran
Rechercher

Gonen Segev, condamné à 11 ans de prison pour espionnage pour l’Iran

Le chef d'accusation de "trahison", qui figurait dans l'acte d'accusation initial, a été abandonné, selon la procureure Geoula Cohen

Gonen Segev, ancien ministre du gouvernement israélien inculpé d'espionnage pour le compte de l'Iran, est présenté devant le tribunal de district de Jérusalem, le 5 juillet 2018. (Crédit : Ronen Zvulun/Pool Photo via AP)
Gonen Segev, ancien ministre du gouvernement israélien inculpé d'espionnage pour le compte de l'Iran, est présenté devant le tribunal de district de Jérusalem, le 5 juillet 2018. (Crédit : Ronen Zvulun/Pool Photo via AP)

Un ancien ministre israélien a été condamné mardi à Jérusalem à onze ans de prison après avoir plaidé coupable d’espionnage au profit de l’Iran, bête noire de l’Etat hébreu, a indiqué la procureure Geoula Cohen à l’issue d’une audience à huis clos.

Gonen Segev, ministre de l’Energie et des Infrastructures entre 1995 et 1996, était accusé d’avoir fourni à l’Iran entre 2012 et juin 2018, alors qu’il vivait au Nigeria, des informations sur la localisation de sites sensibles israéliens ainsi que les noms de responsables.

Gonen Segev, présent à l’audience, a été condamné après avoir plaidé coupable en vertu d’un accord préalablement conclu entre la défense et l’accusation.

Les chefs d’accusation d' »espionnage aggravé » et de « transfert d’informations à l’ennemi » ont été retenus contre l’ancien ministre, et celui de « trahison », qui figurait dans l’acte d’accusation initial, abandonné, selon la procureure.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...