Greenblatt déplore la violence “intolérable” qui a causé la mort d’une garde-frontière
Rechercher

Greenblatt déplore la violence “intolérable” qui a causé la mort d’une garde-frontière

L’envoyé spécial américain s’est rendu dans la famille de Hadas Malka pour présenter ses condoléances ; la Maison Blanche affirme que cette attaque montre le besoin de “libérer le Moyen Orient de la menace terroriste”

Eric Cortellessa couvre la politique américaine pour le Times of Israël

L'envoyé spécial de Trump, Jason Greenblatt, à Ramallah, le 14 mars 2017. (Crédit : Flash90)
L'envoyé spécial de Trump, Jason Greenblatt, à Ramallah, le 14 mars 2017. (Crédit : Flash90)

WASHINGTON – L’un des envoyés du président américain Donald Trump chargés de mener les négociations israélo-palestiniennes a déploré le meurtre d’une garde-frontière dans un attentat terroriste qui a eu lieu vendredi, dans la Vieille Ville de Jérusalem.

Le sergent Hadas Malka, 23 ans, a été poignardée à mort par un terroriste palestinien. Quatre autres personnes ont été blessé dans l’attaque coordonnée par trois Palestiniens de Cisjordanie, qui ont tous été abattus.

« Elle a été tuée par des terroristes », a écrit Jason Greenblatt sur Twitter lundi. « Cette violence est intolérable ! »

Le tweet de Greenblatt comprenait également une capture d’écran du communiqué de la Maison Blanche, qui indique qu’il s’est rendu auprès de la famille Malka dans la matinée pour la shiva, période de deuil de sept jours selon la loi juive.

Le communiqué souligne que Malka a été « assassinée par des terroristes dans une attentat à proximité de la Porte de Damas », et que Greenblatt « a présenté ses condoléances au nom de l’administration Trump. »

« De tels incidents soulignent la raison pour laquelle il est vital de concrétiser la vision du président Trump d’un Moyen Orient libéré de la menace du terrorisme et de l’extrémisme », poursuit le communiqué.

Malka, résidente de Givat Ezer, dans le centre du pays, a été inhumée samedi soir à Ashdod. Elle laisse derrière elle ses parents et cinq frères et sœurs.

Le gouvernement français a également condamné l’attaque terroriste lundi matin.

« La France condamne fermement l’attentat haineux qui a eu lieu vendredi à Jérusalem, dans lequel une personne a été tuée. Nous présentons nos plus sincères condoléances aux familles des victimes », affirme le communiqué.

Hadas Malka, 23 ans, garde-frontière, a été tuée dans une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 juin 2017. (Crédit : autorisation)
Hadas Malka, 23 ans, garde-frontière, a été tuée dans une attaque au couteau dans la Vieille Ville de Jérusalem, le 16 juin 2017. (Crédit : autorisation)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...