Grève nationale sans précédent des LGBT pour la GPA
Rechercher

Grève nationale sans précédent des LGBT pour la GPA

Des milliers de personnes se sont rassemblées dans les grandes villes pour l'égalité dans le recours à la GPA. Une manifestation massive doit avoir lieu place Rabin dans la soirée

Les manifestants pour les droits LGBT défilent sur la voie express d'Ayalon à Tel Aviv, le 22 juillet 2018 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Les manifestants pour les droits LGBT défilent sur la voie express d'Ayalon à Tel Aviv, le 22 juillet 2018 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

Des manifestants ont brièvement bloqué la voie express d’Ayalon dans le centre de Tel Aviv dimanche matin dans le cadre d’un mouvement de protestation organisé dans tout le pays alors que la communauté LGBT a lancé une grève nationale sans précédent pour protester contre l’exclusion des couples homosexuels dans la loi encadrant le recours à la GPA.

La principale artère en direction du sud de la ville a été temporairement bloquée par des milliers de manifestants brandissant les couleurs arc-en-ciel du mouvement des fiertés.

A Jérusalem, ce sont des centaines de personnes qui se sont réunies aux abords de la résidence du Premier ministre, agitant les drapeaux israéliens et de la communauté LGBT.

Il y a également eu des manifestations dans la ville de Haïfa, dans le nord du pays, et d’autres sont prévues à Beer Sheva, dans le sud.

L’événement le plus important de la journée sera un rassemblement organisé place Rabin, à Tel Aviv, à 20h30.

L’organisation-cadre de la communauté LGBT, l’Agoudat, a dressé des chapiteaux de protestation sur le boulevard Rothschild, au centre de Tel Aviv, où se sont réunis des membres des secteurs commercial, universitaire et médiatique.

Un grand nombre de LGBT se sont mis en grève dans tout le pays, souvent avec le soutien de leurs employeurs.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...