GPA : Des milliers de personnes attendues à la grève de la communauté LGBT
Rechercher

GPA : Des milliers de personnes attendues à la grève de la communauté LGBT

Une manifestation sous chapiteau commencera sur le boulevard Rothschild de Tel Aviv dès 10 heures du matin, suivie par un rassemblement massif sur la place Rabin dans la soirée

Les membres de la communauté LGBT et leurs soutiens participent à une manifestation contre l'amendement d'une loi à la Knesset interdisant le recours à la GPA aux homosexuels à Tel Aviv, le 19 juillet 2018 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)
Les membres de la communauté LGBT et leurs soutiens participent à une manifestation contre l'amendement d'une loi à la Knesset interdisant le recours à la GPA aux homosexuels à Tel Aviv, le 19 juillet 2018 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

La communauté LGBT israélienne organise une grève nationale dimanche pour protester contre une loi adoptée la semaine dernière à la Knesset et qui assouplit les régulations d’accès à la GPA mais ne permet pas aux couples de pères homosexuels d’avoir un enfant en utilisant les services d’une mère porteuse.

Des milliers de membres de la communauté devraient se mettre en grève dimanche, un grand nombre avec le soutien de leurs employeurs, et une manifestation majeure est prévue dimanche soir à Tel Aviv.

Des douzaines d’entreprises et de branches locales de multinationales basées en Israël ont annoncé leur soutien au mouvement de protestation et indiqué qu’elles désiraient permettre à leurs employés d’y prendre part. Certaines d’entre elles ont fait savoir qu’elles mettraient en oeuvre de nouvelles politiques avec pour objectif d’aider leurs salariés à devenir parents par le biais d’une GPA, indépendamment de leur orientation sexuelle.

La grève a été annoncée mercredi par l’organisation-cadre de la communauté homosexuelle au sein de l’Etat juif, l’Agoudat, peu après que la Knesset a voté la législation sur le GPA, qui a élargi ce droit aux femmes célibataires mais pas aux hommes, ce qui empêche dans les faits les couples gay d’avoir un enfant via une GPA.

L’Agoudat dressera un chapiteau sur le Boulevard Rothschild à partir de 10 heures du matin dans la matinée de dimanche où les membres de la communauté des secteurs commerciaux, universitaires et de la presse se réuniront. Une manifestation majeure est prévue à 20 heures sur la place Rabin dans la soirée.

Plusieurs rues du centre de Tel Aviv avoisinant la place seront fermées à la circulation dès le début de l’après-midi. Certaines artères du sud de la ville le seront également pour permettre le déroulement d’une marche qui partira du parc Levinsky et qui se dirigera vers la place Rabin organisée par la communauté transgenre.

Des mouvements de protestation sont également prévus à Jérusalem, Beer Sheva et Haïfa.

Plus de 40 firmes et entreprises ont exprimé leur soutien à la grève et aux manifestations, notamment les divisions locales de Facebook, IBM, et Microsoft.

Les membres de la communauté LGBT participent à une manifestation contre l’amendement d’une loi à la Knesset interdisant le recours à la GPA aux homosexuels à Tel Aviv, le 19 juillet 2018 (Crédit : Tomer Neuberg/Flash90)

L’Autorité aéroportuaire israélienne a averti que les vols pourraient connaître des retards dimanche en raison d’une pénurie de personnel en résultat de l’action tandis que l’hôpital Ichilov de Tel Aviv et les services de secours du Magen David Adom ont également annoncé qu’ils permettraient aux employés de prendre part à la grève.

Netivei Israel, l’opérateur national de transport, et le port de Haïfa permettront également à leurs salariés de faire grève.

Le chef de la Histadrout, Avi Nissenkorn, a annoncé jeudi que le syndicat national du travail soutiendrait les membres de la communauté LGBT qui veulent prendre part à la grève, appelant les syndicats et les équipes de management à autoriser les travailleurs à participer à cette grève nationale « sans porter atteinte à leurs droits » .

Samedi, l’un des organisateurs a déclaré au site Walla que « le pays entier se réunira sur la place pour dire au gouvernement israélien que ça suffit, pour dire au [Premier ministre Benjamin] Netanyahu de cesser ses mensonges ».

« Nous ne garderons plus le silence tandis que vous [le gouvernement], vous nous discriminez », a indiqué Roy Neumann au site d’information israélien.

Le député du Likud Amir Ohana (à gauche) et son partenaire vu à l’aéroport international Ben Gourion de retour des États-Unis avec leurs bébés, le 26 septembre 2015. (Crédit : Flash90)

Le Premier ministre, au début de la semaine, avait fait savoir qu’il désirait que la clause portant sur l’inclusion dans la loi sur la GPA des couples homosexuels soit ajoutée à la législation mais il avait finalement voté contre la mesure en raison des pressions des membres ultra-orthodoxes de sa coalition, selon des informations.

Cette disposition avait été proposée par Amir Ohana, un député revendiquant son homosexualité et membre du parti de Netanyahu.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu dirige la réunion hebdomadaire du gouvernement au cabinet du Premier ministre à Jérusalem, le 15 juillet 2018 (Alex Kolomoisky/POOL/YEDIOTH AHRONOTH).

L’Agoudat a appelé à la grève en riposte.

« Pour la toute première fois, la communauté gay va se mettre en grève nationale », a écrit la Agoudat.

« Ce jour-là, les employés issus de la communauté et probablement nos soutiens et partenaires ne seront pas présents à leurs postes et ils fermeront leurs entreprises pour protester contre la discrimination flagrante à l’encontre de la communauté LGBT et la détérioration de la situation qui s’est récemment amorcée en raison des efforts livrés par le gouvernement pour faire reculer notre campagne ».

Jeudi, le centre de R&D de Microsoft a annoncé sur sa page Facebook qu’il versera 60 000 shekels à tout employé désireux de construire une famille en ayant recours à la GPA. Les coûts engendrés peuvent grimper jusqu’à 200 000 shekels.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...