Hamas : « La Cisjordanie restera un couteau planté dans vos corps »
Rechercher

Hamas : « La Cisjordanie restera un couteau planté dans vos corps »

L'aile armée du groupe terroriste palestinien, qui ne revendique pas la responsabilité de l'assassinat du rabbin Raziel Shevach, a salué l'attentat "héroïque"

Défilé militaire des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, à Gaza Ville, le 25 juillet 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)
Défilé militaire des Brigades Ezzedine al-Qassam, la branche armée du Hamas, à Gaza Ville, le 25 juillet 2017. (Crédit : Mahmud Hams/AFP)

La branche armée du groupe terroriste palestinien du Hamas a salué mardi une fusillade meurtrière en Cisjordanie, la qualifiant « d’héroïque » et disant que le meurtre d’un Israélien aux abords de Naplouse était un rappel à Israël que « les choses que vous craignez sont en train de se réaliser ».

« L’attaque commise aux abords de Naplouse est la première réponse réelle qui montre aux chefs des ennemis et à ceux qui se trouvent derrière eux (les Etats-Unis) que les choses que vous craignez sont en train de se réaliser », ont fait savoir les brigades Ezzedine al-Qassam dans un rare communiqué, selon le site d’information Ynet. « La Cisjordanie restera un couteau planté dans vos corps ».

L’aile armée du groupe terroriste palestinien a également lié la fusillade à la reconnaissance au mois de décembre par le président américain Donald Trump de Jérusalem en tant que capitale israélienne. Le groupe terroriste, suite à l’annonce américaine, avait appelé à un soulèvement violent contre l’Etat juif.

« Nous saluons l’action héroïque, survenue en résultat des crimes d’Israël contre notre peuple en Cisjordanie, à Jérusalem et à la mosquée al-Aqsa », a dit l’aile armée du Hamas. « Le gouvernement israélien supporte les conséquences de ses politiques racistes et extrémistes ».

Le groupe terroriste n’a pas revendiqué la responsabilité de l’attentat.

La victime de la fusillade a été identifiée : Il s’agit du rabbin Raziel Shevach, 35 ans. Il a succombé à ses blessures à l’hôpital Kfar Saba après avoir reçu des soins initiaux par les personnels médicaux sur les lieux du drame, au carrefour de Havat Gilad.

Suite à l’attentat terroriste, les leaders israéliens ont condamné l’attaque et exprimé leurs condoléances à la famille du défunt.

Le Premier ministre Benjamin Netanyahu, dans une déclaration, a fait part de son « profond chagrin. Je transmets mes condoléances à la famille de Raziel Shevach, qui a été assassiné cette nuit par un terroriste lâche ».

Il a tweeté que « les forces de sécurité feront tout leur possible afin de retrouver le meurtrier et l’Etat d’Israël le traduira en justice ».

Le président Reuven Rivlin a également vivement condamné l’attentat.

« J’ai été profondément désolé d’entendre la mort de l’homme qui a été blessé dans l’attaque perpétrée au carrefour de Havat Gilad. L’Etat d’Israël ne permettra pas au terrorisme de relever la tête et je suis certain que les forces de sécurité amèneront les responsables devant la justice », a dit Rivlin. « Nos coeurs, nos prières et nos pensées se trouvent auprès de la famille en deuil ».

Le chef du parti Travailliste Avi Gabbay a expliqué partager le « profond chagrin » de la famille Shevach et qualifié de « choquante » la fusillade.

« D’où qu’il vienne, le terrorisme n’atteindra jamais son but et nous ne nous rendrons pas », a dit Gabbay sur Twitter.

Pour sa part, le président du parti Yesh Atid, Yair Lapid, a indiqué que les terroristes étaient « méprisables ».

La scène d’un attentat terroriste à proximité du carrefour de Gilad Farm en Cisjordanie, le 9 janvier 2018 (Crédit : Magen David Adom)

« L’Etat d’Israël est fort contre le terrorisme », a dit Lapid. « Je veux transmettre mes condoléances à la famille de Shevach ».

Le défunt laisse derrière lui une veuve et six enfants.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...