Handicap : Une appli pour rendre la reconnaissance vocale accessible à tous
Rechercher

Handicap : Une appli pour rendre la reconnaissance vocale accessible à tous

Voiceitt permet aux personnes handicapées de parler à leurs appareils intelligents. "Tout le monde mérite de pouvoir s'exprimer et d'être compris", déclare le PDG de la start-up

Voiceitt lance une application qui permet aux personnes souffrant de troubles de la parole de communiquer avec des appareils intelligents (Courtesy)
Voiceitt lance une application qui permet aux personnes souffrant de troubles de la parole de communiquer avec des appareils intelligents (Courtesy)

La startup israélienne Voiceitt a lancé mardi une application pour aider les personnes souffrant de troubles de la parole à parler et être comprises par leurs appareils intelligents grâce à leurs propres commandes vocales.

L’application sera disponible via l’Apple store et pourra être téléchargée gratuitement pendant une période limitée par les particuliers comme les institutions, dont les établissements de soins et les organisations.

Alors que l’utilisation de technologies à commande vocale telles que Siri (Apple) et Alexa (Amazon) se développe à travers le monde, des millions de personnes vivent avec des troubles du langage les empêchant d’utiliser leur propre voix pour faire fonctionner leurs appareils, qu’il s’agisse de jouer de la musique ou d’allumer des lumières.

Voiceitt a pour ambition de changer cela.

L’application de technologie d’assistance développée par Voiceitt aide les personnes souffrant de troubles de la parole, à la suite de lésions cérébrales ou de handicaps mentaux, d’accidents vasculaires cérébraux et d’autres maladies, à parler à leurs appareils intelligents et à se faire comprendre par eux grâce à leurs propres commandes vocales (Courtoisie).

Le lancement de l’application intervient à un moment charnière pour de nombreuses personnes souffrant de troubles de la parole, a indiqué l’entreprise dans un communiqué.

L’isolement et la distanciation sociale en raison de la COVID-19 ont séparé de leurs proches de nombreuses personnes souffrant de troubles de la parole et de la motricité, et les ont coupées des établissements de soins et autres soutiens, souvent cruciaux pour leur bien-être.

« Tout le monde mérite de pouvoir s’exprimer et d’être compris », a déclaré Danny Weissberg, PDG et cofondateur de Voiceitt.

« Avec le lancement de notre application, d’innombrables personnes à l’élocution non standard pourront utiliser leur propre voix pour communiquer facilement avec les soignants, les proches et même leurs appareils domestiques intelligents. »

Danny Weissberg, PDG et cofondateur de Voiceitt (Courtoisie)

L’appli Voiceitt s’intègre à Alexa d’Amazon pour que l’assistant vocal soit capable de comprendre les personnes souffrant de troubles de la parole et de handicaps moteurs, notamment celles dont les troubles de la parole sont survenus à la suite de lésions cérébrales et d’accidents vasculaires cérébraux, ainsi que les individus souffrant de handicaps mentaux.

Les utilisateurs de l’application doivent d’abord passer par une phase d’entraînement au cours de laquelle le logiciel apprend à mieux reconnaître leur voix.

Après que l’utilisateur a répété plusieurs fois un ensemble de mots et de phrases, l’application Voiceitt construit un modèle vocal base sur l’intelligence artificielle, qui permet à l’individu de communiquer des commandes spécifiques.

« En collaboration avec Voiceitt, nous avons pu mettre Alexa à la portée de plus de clients », a déclaré Peter Korn, directeur de l’accessibilité chez Amazon Lab126. L’intégration de Voiceitt à Alexa permet aux clients souffrant de troubles de la parole « de profiter de tout ce qu’Alexa a à offrir et de vivre de manière plus indépendante. »

L’algorithme de reconnaissance automatique de la parole de Voiceitt – qui combine l’apprentissage automatique avec une technologie de pointe d’analyse de la parole – peut reconnaître non seulement les formes de parole atypique, mais aussi les schémas de parole tels que la prononciation, la cadence de parole, les pauses pour respirer et les sons non verbaux, dans n’importe quelle langue, indique le communiqué.

Les utilisateurs de l’application peuvent créer un dictionnaire personnalisé et entraîner l’application à reconnaître leur prononciation unique, un processus qui ne prend pas plus de cinq minutes en moyenne par phrase, ajoute le communiqué.

L’application reconnaît ensuite en temps réel les phrases formées par l’utilisateur et les traduit en langage courant, ce qui permet aux utilisateurs de prononcer des phrases complexes les aidant à mieux gérer leur vie quotidienne.

La startup a été co-fondée par Danny Weissberg et Stas Tiomkin en 2012, et Sara Smolley, qui a rejoint l’entreprise quelques années plus tard.
La société est soutenue par AARP, le fonds Amazon Alexa, Dreamit Ventures, la branche de capital-risque de Microsoft M12, Quake Capital Partners, le Technion et Viking Maccabee Ventures.

Voiceitt est basée à Tel Aviv et possède une filiale aux États-Unis.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...