Herzog refuse que le Premier ministre prenne la parole à Yom HaAtsmaout
Rechercher

Herzog refuse que le Premier ministre prenne la parole à Yom HaAtsmaout

Le chef de l'opposition rejette la demande de rompre avec le protocole qui permettrait au Premier ministre Benjamin Netanyahu de prendre la parole pour Yom HaAtsmaout

Le chef de l'opposition Isaac Herzog s'adresse à la Knesset le 21 novembre 2017, lors d'une cérémonie marquant les 40 ans de la visite du président égyptien Anouar Sadate (Yonatan Sindel/Flash90).
Le chef de l'opposition Isaac Herzog s'adresse à la Knesset le 21 novembre 2017, lors d'une cérémonie marquant les 40 ans de la visite du président égyptien Anouar Sadate (Yonatan Sindel/Flash90).

Le chef de l’opposition Isaac Herzog rejette la demande de rompre avec le protocole qui permettrait au Premier ministre Benjamin Netanyahu de prendre la parole lors de la cérémonie du Jour de l’indépendance nationale, qui marquera cette année le 70e anniversaire d’Israël.

Herzog dit que même si le président de la Knesset est la seule personne qui, par tradition, est censée s’adresser à l’événement de l’allumage des flambeaux, il demanderait lui-même à prendre la parole si le Premier ministre le faisait également.

« Si Miri Regev se bat pour un discours du Premier ministre, elle devrait aussi se battre pour que je parle », a-t-il déclaré à Radio 103FM.

« La loi dit qu’après la participation du Premier ministre lors d’une cérémonie officielle, le chef de l’opposition apparaît pour que toute la nation soit représentée. »

La ministre de la Culture Miri Regev, responsable de la cérémonie, insiste pour rompre avec la tradition afin de permettre à Benjamin Netanyahu de s’adresser aux invités.

Le président actuel de la Knesset, Yuli Edelstein, a menacé de boycotter l’événement si la proposition est acceptée.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...