Israël en guerre - Jour 145

Rechercher

« Il aurait mieux fallu qu’il soit tué le 7 octobre », dit la sœur d’un otage assassiné

Merav, la sœur d'Itay Svirsky, a déclaré que ce dernier a été abattu par le Hamas, apparemment sous l'effet du stress provoqué par une frappe à proximité

Itay Svirsky, dont on pense qu'il a été pris en otage le 7 octobre 2023, dans la maison de sa mère, au kibboutz Beeri, lorsque des terroristes du Hamas ont attaqué la communauté (Autorisation)
Itay Svirsky, dont on pense qu'il a été pris en otage le 7 octobre 2023, dans la maison de sa mère, au kibboutz Beeri, lorsque des terroristes du Hamas ont attaqué la communauté (Autorisation)

Merav, la sœur de l’otage assassiné Itay Svirsky, a déclaré jeudi qu’elle aurait préféré qu’il soit tué le 7 octobre plutôt que de souffrir en captivité avant de mourir.

Dans une interview accordée à la Radio de l’armée, Merav a expliqué que son frère « a deviné que maman était morte, mais il n’en était pas sûr, et il ne savait rien de papa ». Ses deux parents, Orit et Rafi Svirksy, ont été assassinés par le Hamas le 7 octobre.

On ne sait pas exactement comment Merav a découvert ce que son frère savait en captivité, mais il est probable que certaines informations aient été communiquées par des otages libérés qui étaient détenus avec lui à Gaza.

« Il est regrettable que cela ne se soit pas terminé pour lui aussi le 7 octobre. Il aurait ainsi échappé à 99 jours de peur et de mort », a ajouté Merav. « Il a été abattu par le Hamas, apparemment sous l’effet du stress provoqué par une frappe à proximité – la pression militaire met en danger les otages. »

Le kibboutz Beeri a annoncé mardi que ses habitants Yossi Sharabi et Itay Svirsky ont été tués à Gaza et que leurs corps sont détenus par le groupe terroriste palestinien du Hamas.

Sharabi et Svirsky figuraient dans deux vidéos de propagande publiées plus tôt cette semaine par le Hamas.

De gauche à droite : Noa Argamani, Yossi Sharabi et Itay Svirsky, dans une vidédo de propagande diffusée par le Hamas le 14 janvier 2024. (Captures d’écran)

Le Hamas, classé organisation terroriste notamment par Israël, les Etats-Unis et l’Union européenne, avait fait état lundi de la mort de deux otages israéliens, diffusant une autre vidéo cruelle où l’on voit une jeune femme, Noa Argamani, également otage et visiblement sous pression, annoncer les décès.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.