Ilhan Omar critiquée après avoir nommé des donateurs juifs soutenant son rival
Rechercher

Ilhan Omar critiquée après avoir nommé des donateurs juifs soutenant son rival

L'élue démocrate a envoyé des mails contenant une liste de soutiens juifs à son opposant Antone Melton-Meaux, et écrivant : "Pouvons-nous faire confiance à [son] argent ?"

La représentante Ilhan Omar durant un meeting de la commuauté Sabathani à Minneapolis, Minnesota, le 18 juillet 2019. (Crédit : Kerem Yucel / AFP)
La représentante Ilhan Omar durant un meeting de la commuauté Sabathani à Minneapolis, Minnesota, le 18 juillet 2019. (Crédit : Kerem Yucel / AFP)

WASHINGTON (JTA) — L’élue américaine Ilhan Omar a fait l’objet de critiques suite à une campagne de mailing mentionnant trois donateurs juifs à son opposant pour la primaire démocrate.

« Pouvons-nous faire confiance à l’argent d’Antone Melton-Meaux ? », écrivait le mail obtenu par le média Vice News, qui a été publié dans une story jeudi.

La missive présentait des citations apparues dans les médias américains de la part de personnes extérieures au district de Minnesota qui ont fait des donations à Melton-Meaux, l’opposant d’Omar à la primaire démocrate pour le Congrès le 11 août. Le document cite aussi d’autres personnes.

Parmi les personnes mentionnées, on retrouve les milliardaires Seth Klarman, directeur d’un fond d’investissement, co-fondateur et soutien financier clef du Times of Israël, et Jonathan Gray, président de la société privée Blackstone Group. On trouve aussi Stanley Weinstein, un cadre de l’immobilier à la retraite de Miami Beach, et quelqu’un nommé Michael de Scarsdale, de New York.

Le rabbin Avi Olitzky de St. Louis Park, une banlieue de Minneapolis, qui avait défendu Omar contre d’anciennes accusations d’antisémitisme, a déclaré à Vice News qu’il était « plus que consterné ».

« La présence de clichés antisémites étaient l’élément le plus décevant parmi ceux desquels nous avions discutés comme étant blessants et offensants, et j’avais reçu l’engagement que non seulement cela ne se reproduirait plus, mais que des initiatives éducatives seraient menées pour montrer pourquoi c’est un problème », a déclaré Olitzsky. Il avait rencontré Omar l’année dernière après qu’elle avait été critiquée pour certaines déclarations où elle imputait une influence injustifiée à des groupes pro-Israël. Elle s’était excusée pour certaines, mais pas pour toutes ses remarques.

Omar devance largement son opposant dans le seul sondage réalisé, mais Melton-Meaux a levé plus de fonds. Son concurrent, un avocat, est notamment soutenu par des donateurs pro-Israël. Omar est l’une des deux élues au Congrès qui soutient le mouvement de boycott d’Israël ; l’autre est Rashida Tlaib, une démocrate du Michigan.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...