Rechercher

« Ils l’ont fait passer pour un meurtrier » : Enterrement du chauffeur de bus

Les proches d'Asher Basson, qui aurait conduit dangereusement avant la collision mortelle et qui aurait reçu des dizaines de condamnations pour sa conduite, le défendent

Le lieu d'un accident mortel entre un bus et deux véhicules sur la route 89 dans le nord de la Galilée, le 29 septembre 2021. Encart : Asher Basson. (Crédit : Eyal Merom / United Hazala, autorisation)
Le lieu d'un accident mortel entre un bus et deux véhicules sur la route 89 dans le nord de la Galilée, le 29 septembre 2021. Encart : Asher Basson. (Crédit : Eyal Merom / United Hazala, autorisation)

Le chauffeur de bus dont le véhicule a fait une embardée cette semaine dans le nord d’Israël, provoquant un accident mortel, a été enterré vendredi, certains de ses proches s’insurgeant contre les affirmations selon lesquelles il conduisait dangereusement et avait des dizaines de condamnations antérieures.

« Un père dévoué, un homme travailleur qui faisait tout avec dévotion. Nous te disons adieu d’une manière que nous n’imaginions pas », a déclaré Ido, le fils d’Asher Basson, lors de la cérémonie d’enterrement ce vendredi, a rapporté le site d’information Ynet.

« Ils ont fait de lui un meurtrier, il a conduit pendant 50 ans et n’a pas eu d’accident. Ce n’était pas sa faute, ce n’était pas sa faute, il a essayé de sauver les enfants », s’est écrié un participant.

M. Basson, 76 ans, aurait volontairement conduit de manière dangereuse pour tenter de préserver la tranquillité du groupe d’adolescents qu’il transportait, a affirmé jeudi un passager du bus.

Cinq personnes ont été tuées et près de 50 ont été blessées dans la collision entre le bus et plusieurs véhicules sur la route 89 en Haute Galilée, près de la ville de Hurfeish, mercredi.

Parmi les victimes figurent une femme et ses trois enfants : Moran Ben-Eli, 35 ans, et ses enfants Dekel (15 ans), Liam (11 ans) et Annael (5 ans).

Les victimes d’un accident entre un bus et plusieurs véhicules en Haute Galilée le 30 septembre 2021 : le chauffeur de bus Asher Basson, Liam Ben-Eli, Moran Ben-Eli, Dekel Ben-Eli et Annael Ben-Eli.

Le père de famille, Reuven Ben-Eli, 36 ans, a été grièvement blessé dans l’accident et est actuellement soigné à l’hôpital Rambam de Haïfa, où il a repris connaissance jeudi et a appris la nouvelle de la mort de sa femme et de ses trois enfants.

Le cinquième décès dans l’accident est celui de Basson.

Une première enquête menée jeudi a conclu que l’accident s’est produit après que le bus a dévié de sa voie pour une raison inconnue et a heurté le côté d’une camionnette. Il a ensuite heurté un autre véhicule avant de heurter de plein fouet le taxi qui transportait la famille Ben-Eli. Le bus s’est renversé sur le côté, provoquant un barrage routier qui a duré des heures.

Selon la presse israélienne, M. Basson avait déjà fait l’objet de 51 condamnations pour sa conduite en 55 ans de carrière, la plupart pour des infractions mineures, mais aussi pour avoir brûlé des feux rouges – la dernière fois en 2017 – et pour sept excès de vitesse, dont le dernier remonte à 20 ans.

L’enquête policière se poursuit.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...