Innovation d’une société israélienne dans la santé cardiovasculaire
Rechercher

Innovation d’une société israélienne dans la santé cardiovasculaire

Valcare Medical, basée à Herzliya, a annoncé avoir réussi à placer pour la première fois chez l'homme un anneau d'annuloplastie transseptal AMEND

L'anneau d'annuloplastie transseptal AMEND. (Crédit : Valcare Medical)
L'anneau d'annuloplastie transseptal AMEND. (Crédit : Valcare Medical)

La société israélienne Valcare Medical, basée à Herzliya et qui développe des solutions de réparation et de remplacement de la valve mitrale et tricuspide par transcathétérisme, a annoncé fin janvier avoir réussi à placer pour la première fois chez l’homme un anneau d’annuloplastie transseptal AMEND.

La procédure transseptale AMEND a été réalisée au Centre cardiaque Schulich du Centre des sciences de la santé Sunnybrook à Toronto, dans le cadre du Programme d’accès spécial de Santé Canada. L’intervention a été réalisée par le Dr Eric Cohen, le Dr Andrew Czarnecki et le Dr Gideon Cohen du Centre cardiaque Schulich.

Le dispositif de réparation de la valve mitrale de Valcare est un anneau fermé semi-rigide en forme de D, cliniquement prouvé, doté de capacités d’ancrage uniques. AMEND est conçu pour fournir un traitement chirurgical de qualité clinique par le biais de procédures plus sûres et plus faciles basées sur des cathéters. La plate-forme AMEND sert également d’infrastructure pour le système de remplacement mitral et la solution de réparation des tricuspides de Valcare.

« Nous sommes heureux d’avoir l’opportunité de mettre la technologie innovante de Valcare à la disposition de nos patients », a déclaré le Dr Andrew Czarnecki. « Ce premier cas a démontré les capacités uniques d’ancrage et de guidage des dispositifs AMEND, permettant un redimensionnement annulaire et une réduction de la RM. L’implantation de l’anneau AMEND a remodelé la géométrie annulaire, facilitant ainsi la réparation bord à bord du feuillet, ce qui n’était pas possible avant l’implantation. »

« Cette technologie unique nous fournit un autre outil important pour traiter des patients auparavant jugés inopérables. Nous sommes heureux d’avoir pu proposer cette procédure à un patient qui n’avait pas d’autre option chirurgicale ou d’appareillage », a ajouté le Dr Gideon Cohen.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...