Rechercher

Iran: Dans une vidéo, un ex-officiel reconnaît son rôle dans la mort de Fakhrizadeh

Ali Reza Akbari, ex-vice ministre de la Défense, n'était jamais réapparu en public depuis 2019, année où il avait été apparemment arrêté

La scène du meurtre de Mohsen Fakhrizadeh à Absard, une petite ville à l'Est de la capitale, Téhéran, le 27 novembre 2020. (Crédit : Fars News Agency via AP); Encart : Mohsen Fakhrizadeh sur une photo non-datée. (Autorisation)
La scène du meurtre de Mohsen Fakhrizadeh à Absard, une petite ville à l'Est de la capitale, Téhéran, le 27 novembre 2020. (Crédit : Fars News Agency via AP); Encart : Mohsen Fakhrizadeh sur une photo non-datée. (Autorisation)

Un média de l’État iranien a diffusé, jeudi, une vidéo dans laquelle un ancien haut-responsable de la Défense, condamné à mort pour espionnage pour le compte du Royaume-Uni, semble aussi reconnaître avoir joué un rôle dans le meurtre du responsable scientifique du programme nucléaire du pays, a fait savoir Reuters.

Mercredi, la justice iranienne avait indiqué qu’Ali Reza Akbari, qui a été vice-ministre de la Défense jusqu’en 2001, était « un espion déterminant » qui avait travaillé pour les services de renseignement britanniques.

Mohsen Fakhrizadeh avait été tué alors qu’il se trouvait dans sa voiture. Il avait été pris en embuscade sur une autoroute, près de Téhéran, au mois de novembre 2020 – un meurtre dont l’Iran avait attribué la responsabilité à Israël.

« Ils voulaient en savoir davantage sur les responsables de haut-rang impliqués dans ce travail majeur… Par exemple, l’agent britannique m’avait demandé si Fakhrizadeh pouvait être impliqué dans tel ou tel projet et j’avais répondu : ‘Pourquoi pas ?’, » explique Akbari dans l’une des vidéos.

Akbari n’est jamais réapparu en public depuis 2019, année où il avait apparemment été arrêté.

Dans un autre enregistrement audio qui a été diffusé mercredi par la BBC Persian, Akbari déclare avoir été torturé en détention pendant des mois pour lui faire avouer des crimes qu’il n’avait pas commis, selon Reuters.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.