Rechercher

Iran: Une usine de missiles touchée par une explosion selon des images satellite

Une société privée de renseignement israélienne a publié des photos de l'installation, où au moins deux membres de l'armée iranienne ont été tués en début de semaine

Judah Ari Gross est le correspondant militaire du Times of Israël.

Photos avant et après l'explosion d'une base de missiles iranienne présumée, le 27 septembre 2021. (Crédit : ImageSat International)
Photos avant et après l'explosion d'une base de missiles iranienne présumée, le 27 septembre 2021. (Crédit : ImageSat International)

Une société privée de renseignement israélienne a publié jeudi des photos satellite d’une présumée installation de production de missiles iraniens située à proximité de Téhéran, montrant les dommages subis par le site après une explosion survenue plus tôt dans la semaine.

Sur les images, prises lundi peu après l’explosion, on peut voir qu’au moins un quart du bâtiment – une « base secrète de missiles » appartenant au Corps des gardiens de la Révolution islamique, selon la société – est complètement détruit, tandis que d’autres dégâts sont visibles sur le toit de toute la structure.

Les photographies ont été publiées par ImageSat International, une société d’analyse d’images satellite. La société a identifié le site comme appartenant au groupe industriel Shahid Hemmat.

Le Corps des gardiens de la Révolution islamique a déclaré qu’au moins deux membres de l’organisation avaient été tués dans l’explosion sur le site, qu’il a qualifié de « centre de recherche sur l’autosuffisance ».

Cela semblait faire référence à l’Organisation du djihad pour la recherche et l’autosuffisance, qui a été sanctionnée par le Trésor américain en 2017 pour son travail de « recherche et de développement de missiles balistiques ».

Les installations de missiles et autres sites sensibles en Iran ont déjà connu des incendies.

Une photographie montrant les résultats d’une explosion sur une base de missiles iranienne présumée, le 27 septembre 2021. (Crédit : ImageSat International)

Le plus notable a eu lieu en 2011, lorsqu’une explosion dans une base de missiles près de Téhéran a tué le commandant des Gardiens de la révolution Hassan Tehrani Moghaddam, qui dirigeait le programme de missiles de la force paramilitaire, et 16 autres personnes.

Dans un premier temps, les autorités avaient décrit l’explosion de 2011 comme un accident, bien qu’un ancien prisonnier ait déclaré par la suite que les Gardiens l’avaient interrogé en soupçonnant Israël d’être à l’origine de l’explosion.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...