Israël a tiré en direction d’un drone en provenance de Syrie
Rechercher

Israël a tiré en direction d’un drone en provenance de Syrie

"Le drone, qui n'a pas été touché, s'est éloigné de la frontière", précise le texte ajoutant qu'il n'avait pas pénétré l'espace aérien israélien

Des soldats israéliens devant des tanks près de la frontière israélo-syrienne sur le plateau du Golan, le 10 mai 2018 (Crédit : Basel Awidat/Flash90)
Des soldats israéliens devant des tanks près de la frontière israélo-syrienne sur le plateau du Golan, le 10 mai 2018 (Crédit : Basel Awidat/Flash90)

L’armée de l’air israélienne a tiré dimanche un missile en direction d’un drone en provenance du territoire syrien voisin s’approchant de sa frontière, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

« Un missile du système de défense aérien Patriot a été tiré vers un drone s’approchant de la frontière israélienne », affirme ce communiqué.

« Le drone, qui n’a pas été touché, s’est éloigné de la frontière », précise le texte ajoutant qu’il n’avait pas pénétré l’espace aérien israélien.

Un commandant de l’alliance régionale soutenant le régime de Bashar el Assad en Syrie a déclaré que le drone visé par un missile israélien Patriot plus tôt aujourd’hui avait mené des opérations dans le sud de la Syrie.

Le commandant anonyme cité par l’agence de presse Reuters a déclaré que l’avion sans pilote avait opéré dans la province de Qouneitra en bordure des hauteurs du Golan, suggérant qu’il n’avait pas surveillé l’Etat juif.

En février, un drone, identifié comme iranien, avait été lancé de Syrie vers Israël déclenchant une escalade au cours de laquelle un F16 israélien avait été abattu.

Israël a intensifié ces derniers mois ses incursions militaires contre les forces iraniennes en Syrie, dénonçant, aux côtés d’autres pays, l’ancrage de Téhéran chez son voisin syrien.

L’armée israélienne avait frappé en mai des dizaines de cibles militaires iraniennes en Syrie, en représailles au tir, par les forces iraniennes selon elle, d’une vingtaine de roquettes en direction de ses positions sur le Golan, de l’autre côté de la ligne de démarcation.

Israël a annexé en 1981 la partie du Golan (1.200 kilomètres carrés) qu’il occupait depuis 1967 et la guerre des Six Jours. Cette annexion n’est pas reconnue par la communauté internationale, qui considère toujours le territoire comme syrien. Environ 510 kilomètres carrés restent sous contrôle syrien.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...