Israël autorise 300 Gazaouis à aller prier à Jérusalem
Rechercher

Israël autorise 300 Gazaouis à aller prier à Jérusalem

Suite à l'attentat à Sarona dans lequel deux Palestiniens avaient tué quatre Israéliens le 8 juin, Israël avait renoncé à laisser les Gazaouis sortir de la bande

Des milliers de Palestiniens prient à l'extérieur de la mosquée d'Al-Aqsa, au sommet du mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, lors de la fête musulmane de l'Aïd Al-Adha en octobre 2014. (Crédit : Sliman Khader / FLASH90)
Des milliers de Palestiniens prient à l'extérieur de la mosquée d'Al-Aqsa, au sommet du mont du Temple dans la Vieille Ville de Jérusalem, lors de la fête musulmane de l'Aïd Al-Adha en octobre 2014. (Crédit : Sliman Khader / FLASH90)

Israël a indiqué avoir autorisé 300 Palestiniens de la bande de Gaza à se rendre à Jérusalem vendredi pour la grande prière hebdomadaire musulmane.

Israël avait empêché les Palestiniens de Gaza de se rendre à Jérusalem (à moins d’une centaine de kilomètres à travers le territoire israélien) le 10 juin pour la première grande prière hebdomadaire du moins de ramadan, commencé quelques jours auparavant, – mesure qui avait été prise au lendemain d’un attentat dans lequel deux Palestiniens avaient tué quatre Israéliens le 8 juin à Tel-Aviv.

Israël avait annulé des dizaines de milliers de permis d’entrer sur son territoire accordés à des Palestiniens de Cisjordanie et de Gaza à l’occasion du mois sacré de jeûne rituel. Parmi ces permis, certains étaient délivrés spécialement à des Gazaouis pour aller prier sur le mont du Temple durant le Ramadan.

Ces permis sont toujours révoqués, a expliqué à l’AFP une porte-parole du Cogat, l’organe coordonnant les activités israéliennes dans les Territoires palestiniens.

Les 300 Gazaouis qui ont eu la permission de se rendre à Jérusalem ce vendredi représentent le quota hebdomadaire habituel, hors ramadan, a-t-elle dit.

« Un nombre plus élevé (de Palestiniens) était censé venir pour le ramadan ; cela a été annulé », a-t-elle dit.

Outre les 300 Gazaouis, environ 53 000 Palestiniens de Cisjordanie, territoire palestinien contigu à Jérusalem et séparé géographiquement de la bande de Gaza par Israël, ont passé les checkpoints israéliens pour aller prier à Jérusalem, a dit le Cogat.

Israël avait autorisé les Palestiniens de Cisjordanie à rallier Jérusalem pour la première prière hebdomadaire du ramadan. Mais il avait interdit le passage aux hommes jeunes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...