Rechercher

Israël bombarde des cibles au Liban après un tir de roquette

Selon l'armée, la roquette était retombée dans un champ à proximité du Kibbutz Matzuva, près de la frontière, sans faire de dégât ni de blessé ; le niveau d'alerte reste normal

Une unité d'artillerie israélienne tire des obus vers des cibles au Liban après un lancement de roquette vers Israël, le 25 avril 2022. (Crédit : Porte-parole de l'armée)
Une unité d'artillerie israélienne tire des obus vers des cibles au Liban après un lancement de roquette vers Israël, le 25 avril 2022. (Crédit : Porte-parole de l'armée)

L’armée israélienne a indiqué lundi matin qu’elle avait attaqué des cibles au Liban après le tir d’une roquette vers Israël, dans la soirée.

« Une roquette a été tirée du Liban vers le territoire israélien » a indiqué l’armée israélienne dans un communiqué, ajoutant que l’artillerie israélienne avait, en représailles, tiré « en direction du point de lancement » du projectile. Elle a précisé que des dizaines d’obus avaient frappé la zone ainsi qu’une « cible sous forme d’infrastructure », sans donner de détail.

La roquette qui a été tirée vers Israël depuis le Liban est tombée dans un terrain vague situé à proximité du Kibbutz Matzuva, à proximité de la frontière, sans faire de dégât ni blessé.

Les médias liés au Hezbollah, au Liban, ont aussi fait savoir qu’une roquette avait été tirée vers l’État juif depuis un secteur situé entre les villes de Qlaileh et Maaliyeh, au sud-est de Tyre.
.
Aucune sirène n’a été déclenchée quand la roquette est tombée dans le champ en Israël, et l’armée a précisé que le niveau d’alerte dans la région restait « normal ».

« Nous avons réagi de manière rapide et efficace, » a commenté le capitaine Yotam Zeituni, commandant de l’unité d’artillerie qui a répondu au tir de roquette.

Les forces de maintien de la paix se trouvant le long de la frontière entre les deux pays, la FINUL, ont recommandé la retenue.

« Une roquette a été lancée depuis le Liban vers Israël tôt dans la matinée. L’armée israélienne a riposté à l’aide de dizaines d’obus. Le [chef de mission et commandant des forces de maintien de la paix de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban] commandant @aroldo_lazaro appelle au calme et à la retenue dans cette situation volatile », a écrit la FINUL sur Twitter.

Une unité d’artillerie israélienne tire des obus vers des cibles au Liban après un lancement de roquette vers Israël, le 25 avril 2022. (Crédit : Porte-parole de l’armée)

Il n’y aurait eu ni blessé, ni dégât au Liban et le tir de roquette n’a pas été revendiqué. Le porte-parole de Tsahal Ran Kochav a indiqué qu’il tenait les groupes palestiniens pour responsables.

« Nous pensons qu’il s’agirait des factions palestiniennes et que l’incident est lié à la période du ramadan et aux événements sur le mont du Temple », a-t-il dit au micro de la radio Kan.

Il y a eu plusieurs incidents de tirs de roquette depuis le Liban vers l’État juif, ces dernières années – des tirs initiés en majorité par les groupes palestiniens du pays et non par le Hezbollah.

Il est néanmoins improbable que les terroristes du sud du Liban aient été en capacité de tirer des roquettes sans avoir au moins l’approbation tacite de la milice soutenue par l’Iran, qui contrôle étroitement tout le secteur.

Les tensions sont actuellement au plus haut suite à des affrontements continus à la mosquée al-Aqsa, sur le mont du Temple de Jérusalem, et aux tirs de roquettes depuis Gaza vers l’État juif.

Le Hamas et d’autres groupes terroristes originaires de Gaza ont annoncé de manière répétée que le site représentait une ligne rouge. Les agissements de la police qui tentait de réprimer les émeutes sur le mont du Temple, au mois de mai dernier, avaient contribué au déclenchement d’un conflit d’onze jours à Gaza.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...