Israël dénonce la création d’une liste noire des entreprises israéliennes par le CDH
Rechercher

Israël dénonce la création d’une liste noire des entreprises israéliennes par le CDH

"Les actions de l'ONU nous rappellent une époque sombre", a déploré l'ambassadeur d'Israël à l'ONU

Danny Danon (Crédit : Flash 90)
Danny Danon (Crédit : Flash 90)

Le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies a voté aujourd’hui pour la création d’une « liste noire » des compagnies israéliennes et internationales qui font des affaires en Cisjordanie, peut-on lire dans un communiqué de la mission israélienne onusienne.

La liste sera mise à jour chaque année.

L’ambassadeur d’Israël à l’ONU, Danny Danon, a réagi à la décision en expliquant que « quand l’ONU marque une entreprise juive afin d’être boycottée, cela nous rappelle des périodes sombres de l’Histoire. Le Conseil des droits de l’Homme s’est transformé en un complice du mouvement BDS et son comportement est à la fois anti-israélien et antisémite ».

Le Conseil des droits de l’Homme a été créé pour protéger les droits de l’Homme et elle est régie par un certain nombre d’ordre du jour en se concentrant sur des domaines différents. La décision de créer une liste noire a été prise dans le cadre du chapitre 7 de l’ordre du jour du Conseil. Ce chapitre se concentre uniquement sur Israël.

« Voici ce dont le Conseil des droits de l’Homme choisit de débattre alors que l’Europe est encore sous le choc suite à une vague d’attentats terroristes perpétrés par l’EI – le principal auteur des violations des droits de l’Homme dans le monde », a déclaré l’ambassadeur Danon.

« Des centaines de milliers de civils innocents sont assassinés et contraints de fuir leurs foyers comme des réfugiés et ils choisissent de condamner Israël – la seule démocratie au Moyen-Orient. Cela ne peut être décrit que comme une hypocrisie sans nom », a conclu l’ambassadeur.

« Le Conseil des droits de l’Homme de l’ONU est devenu un cirque d’attaques contre Israël, la seule démocratie au Moyen-Orient, tout en ignorant les violations flagrantes de l’Iran, de la Syrie et de la Corée du Nord. L’absurdité est que, au lieu de traiter des attaques terroristes palestiniennes et celles menées en Europe, elle décide de condamner Israël. Israël appelle les gouvernements responsables à ne pas respecter les décisions du Conseil, » a réagi le Premier ministre quelques heures après l’annonce de la création de la liste.

« Le vote au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies, sont entre autres les fruits de l’obsession morbide de cet organe qui traite principalement d’Israël, en ignorant les principales arènes de violations des droits de l’Homme dans le monde, principalement la Syrie, la Libye et la Corée du Nord, » a réagi le porte-parole du ministère des Affaires étrangères israélien Emanuel Nahshon.

« Alors que le terrorisme islamiste sévit dans le monde et que des centaines de milliers d’individus ont été tués dans le cadre de la guerre civile syrienne et des attaques terroristes à travers le Moyen-Orient, le dit « Conseil pour les droits de l’Homme » a une nouvelle fois démontré qu’il constitue un corps cynique et hypocrite, déconnecté de la réalité et irresponsable, » poursuit le communiqué.

Le représentant de l’Etat juif à Genève [où siège le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies] Eviatar Manor a dit dans un discours ce mois-ci que ce conseil « a besoin de soins psychiatriques », le vote d’aujourd’hui le prouve encore une fois, » conclut le communiqué.

Eviatar Manor, e représentant d'Israël au Conseil des droits de l'Homme des Nations unies parle aux journalistes après le rapport de la Commission d'enquête sur la guerre à Gaza de 2014, à Genève, en Suisse, le 29 juin 2015. (Crédit : AFP / Fabrice Coffrini)
Eviatar Manor, e représentant d’Israël au Conseil des droits de l’Homme des Nations unies parle aux journalistes après le rapport de la Commission d’enquête sur la guerre à Gaza de 2014, à Genève, en Suisse, le 29 juin 2015. (Crédit : AFP / Fabrice Coffrini)
En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...