Rechercher

Israël fournit 3 000 nouveaux permis d’entrée pour les commerçants de Gaza

La décision, faisant suite à une évaluation sécuritaire, porte le nombre total de permis à 10 000

Illustration : Des Palestiniens sont vus du côté israélien du passage d'Erez, près de la frontière avec la bande de Gaza, le 3 septembre 2015. (Yonatan Sindel/Flash90)
Illustration : Des Palestiniens sont vus du côté israélien du passage d'Erez, près de la frontière avec la bande de Gaza, le 3 septembre 2015. (Yonatan Sindel/Flash90)

Les autorités israéliennes ont ajouté 3 000 permis d’entrée en Israël pour les commerçants de Gaza au quota en place, le faisant passer à 10 000, dans le dernier assouplissement des restrictions israéliennes sur l’enclave côtière.

« La décision d’augmenter le quota de commerçants a été prise par l’échelon politique à la suite d’une évaluation de sécurité sur la question », a déclaré la liaison d’Israël avec les Palestiniens, largement connue sous son acronyme COGAT.

« Ces permis ne seront donnés qu’aux personnes vaccinées ou ayant été contaminées par le Covid-19 », précise le COGAT.

Le Premier ministre israélien Naftali Bennett est opposé à la création d’un Etat palestinien mais a affirmé à plusieurs reprises qu’il voulait offrir des opportunités économiques aux Palestiniens. Le taux de chômage avoisine les 50 % dans la bande de Gaza, contrôlée par le groupe terroriste du Hamas depuis qu’il a violemment chassé l’Autorité palestinienne du territoire.

Israël a par ailleurs annoncé mardi, pour la première fois depuis 2009, la régularisation du statut de 4 000 Palestiniens résidant en Cisjordanie.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...