Israël en guerre - Jour 194

Rechercher

Israël frappe deux sites du Hamas à Gaza suite à des tirs de roquettes

Tsahal affirme avoir visé des usines d'armement utilisées par l'unité chimique du Hamas et des fabricants de roquettes ; des maisons auraient aussi été endommagées

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

De la fumée et des flammes s’élevant au-dessus des bâtiments après les frappes aériennes israéliennes dans la ville de Gaza, le 5 juillet 2023. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)
De la fumée et des flammes s’élevant au-dessus des bâtiments après les frappes aériennes israéliennes dans la ville de Gaza, le 5 juillet 2023. (Crédit : Mohammed Abed/AFP)

L’armée israélienne a frappé mercredi matin deux sites à Gaza en représailles aux tirs de roquettes sur le sud d’Israël quelques heures plus tôt.

La flambée à Gaza est survenue alors qu’une opération militaire de grande envergure en Cisjordanie touchait à sa fin, avec des centaines de soldats israéliens se retirant de Jénine après deux jours de combats intenses dans le camp de réfugiés palestiniens.

Des avions de combat ont frappé « un atelier d’armement souterrain utilisé par l’unité chimique du groupe terroriste palestinien du Hamas et un site de traitement de composants de roquettes », a déclaré Tsahal dans un communiqué peu avant 5h30.

L’armée a déclaré que les frappes avaient été menées en représailles aux tirs de roquettes sur le sud d’Israël plus tôt dans la journée.

Une source de sécurité palestinienne a déclaré qu’il n’y avait pas de blessé.

Les médias palestiniens ont rapporté que des avions israéliens avaient frappé des sites à al-Baydar, à l’ouest de la ville de Gaza, et à Beit Lahiyeh, dans le nord de la Bande. Plusieurs maisons à al-Baydar ont été endommagées, selon des informations palestiniennes.

Plusieurs heures plus tôt, le système de défense aérienne Dôme de fer avait réussi à abattre cinq roquettes tirées depuis Gaza vers la ville de Sderot et les zones voisines.

Des éclats d’obus d’un missile-intercepteur ont touché une maison à Sderot, causant des dommages au plafond, mais aucun blessé.

Il n’y a pas eu de revendication pour la salve de roquettes. Mais Israël dit tenir le Hamas, qui dirige la Bande, pour responsable de toutes les attaques émanant du territoire, quel que soit le groupe qui la lance.

Ces tirs de roquettes ont été les premiers en provenance de l’enclave côtière depuis le 14 mai, à la fin d’une flambée de violence de cinq jours entre Tsahal et le le groupe terroriste du Jihad islamique palestinien à Gaza.

Cela s’est produit alors que les troupes israéliennes se sont retirées de Jénine après une incursion de 44 heures visant des groupes terroristes dans le camp de réfugiés palestiniens adjacent à la ville de Cisjordanie.

Tsahal était déjà en état d’alerte pour de potentiels tirs de roquettes depuis Gaza en réponse au raid de Jénine, les autorités ayant annulé lundi un grand concert dans la ville méridionale de Sderot, bien qu’aucune autre précaution n’ait été émise.

Alors que les troupes commençaient à se retirer, un soldat israélien a été tué dans une fusillade, a indiqué Tsahal, tandis que les combats persistaient dans certaines zones. Les responsables palestiniens de la santé ont déclaré que 13 Palestiniens ont été tués et des dizaines blessés au cours de l’opération, qui a commencé tôt lundi.

Le porte-parole de Tsahal, le contre-amiral Daniel Hagari, a déclaré que l’armée enquêtait pour savoir si le soldat avait été touché par des tirs palestiniens ou des « tirs amis » d’autres forces israéliennes dans la région.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.