Israël ouvre un pavillon au sommet humanitaire mondial
Rechercher

Israël ouvre un pavillon au sommet humanitaire mondial

La délégation menée par Dore Gold met en lumière le rôle d’Israël dans les secours post-catastrophes dans le monde entier

Les sauveteurs israéliens à Haïti suite à un tremblement de terre dévastateur, le 17 janvier 2010. (Crédit : unité des portes-paroles de l'armée israélienne, Flash90)
Les sauveteurs israéliens à Haïti suite à un tremblement de terre dévastateur, le 17 janvier 2010. (Crédit : unité des portes-paroles de l'armée israélienne, Flash90)

Une délégation israélienne menée par un très haut diplomate est arrivée en Turquie pour représenter Israël au premier sommet humanitaire mondial.

Dore Gold, directeur général du ministère des Affaires étrangères, a coupé mardi le ruban du pavillon israélien au sommet. Le sommet a lieu à Istanbul, et est organisé par les Nations unies. Son objectif est de redynamiser et de fournir une vue générale des efforts de secours suite aux catastrophes dans le monde entier.

Notant la contribution d’Israël ces dernières années au Rwanda, en Turquie, au Japon, aux Philippines, au Népal et à Haïti – où en 2010 Israël avait construit un hôpital de campagne et faisait partie des trois premiers pays à fournir de l’aide aux victimes d’un tremblement de terre dévastateur – Gold a écrit sur Twitter que « les interventions humanitaires israéliennes reflètent la valeur juive du Tikkoun olam », ou réparation du monde.

Gold était accompagné de Gil Haskel, directeur de l’Agence pour la coopération et le développement international d’Israël, connue sous le nom de Mashav, qui aide les pays en développement à affronter les désastres, fournit une aide médicale et aide à construire la force nationale.

« Israël est fier de jour un rôle central et de se tenir au premier plan de l’aide internationale aux pays en développement et aux zones frappées par un désastre », a déclaré Haskel dans un communiqué.

En 2014, l’aide officielle au développement d’Israël pour le monde entier était de 200 millions de dollars, ce qui représente 0,07 % de son produit national brut (PIB). Cette somme est considérablement inférieure, en valeur à la fois absolue et relative, aux contributions des pays d’Europe occidentale. Les Pays-Bas ont donné cette année 5,6 milliards de dollars, soit 0,6 % de leur PIB.

Cependant, les autorités de l’aide internationale en Israël maintiennent qu’Israël est capable d’avoir un impact relativement important avec sa donation en raison de sa réponse rapide et de son partage des connaissances.

L’association Olam était également représentée au sommet humanitaire mondial. Olam est un réseau international d’organisations juives, qui comprend 14 groupes humanitaires, dont le Joint américain, le service mondial juif américain et Cadena, une ONG juive mexicaine pour le soulagement humanitaire, qui a gagné le prix de la protection civile nationale à Mexico.

Olam a distribué pendant la conférence une brochure qui a été produite en partenariat avec la société pour le développement international d’Israël, et qui souligne les contributions des organisations humanitaires juives et israéliennes.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...