Rechercher

Israël remercie le Maroc pour avoir protégé les Juifs de la Shoah

Mohammed V s'était opposé aux lois anti-juives du gouvernement collaborationniste français de Vichy, refusant de "s'associer" à ces mesures qu'il désapprouvait

Le président Isaac Herzog annonçant les élargissements de la grâce présidentielle à l'approche du 75e anniversaire de l'indépendance d'Israël, à Jérusalem, le 2 octobre 2022. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)
Le président Isaac Herzog annonçant les élargissements de la grâce présidentielle à l'approche du 75e anniversaire de l'indépendance d'Israël, à Jérusalem, le 2 octobre 2022. (Crédit : Kobi Gideon/GPO)

Le président israélien Isaac Herzog a remercié le roi du Maroc Mohammed VI pour le « refuge sûr » que le royaume a procuré aux Juifs pendant la Seconde Guerre mondiale, dans une lettre vue mardi par l’AFP.

Cette lettre a été rendue publique deux ans après que le Maroc a normalisé ses relations avec Israël le 22 décembre 2020, dans le cadre des accords d’Abraham, un processus entre l’Etat hébreu et plusieurs pays arabes, soutenu par Washington.

Dans sa lettre, M. Herzog exprime sa gratitude au roi et à ses sujets « qui, pendant des générations, ont agi pour protéger la sécurité, le bien-être et l’héritage culturel de la communauté juive dans le royaume ».

« Et quand des millions de Juifs ont subi les horreurs de l’Holocauste du 20e siècle, le roi Mohammed V a fourni un refuge sûr à ses sujets juifs », a indiqué le président israélien dans la lettre datée du 22 décembre.

« Les Juifs marocains se souviennent avec fierté et affection la mémoire de votre grand-père sa Majesté le Roi Mohammed V, dont on se rappellera comme le protecteur et le gardien des Juifs dans son royaume », a-t-il ajouté.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Mohammed V, qui sera le père de l’indépendance marocaine en 1956, s’était opposé aux lois anti-juives du gouvernement collaborationniste français de Vichy, refusant de « s’associer » à ces mesures qu’il désapprouvait.

Cérémonie célébrant le 2e anniversaire de la signature des accords d’Abraham entre le Maroc, les États-Unis et Israël, à Rabat, le 22 décembre 2022. (Crédit : @sharakango / Twitter)

Selon la présidence israélienne, cette lettre représente la première reconnaissance officielle d’Israël de l’action de Mohammed V envers les juifs pendant la Seconde Guerre mondiale.

La présence des Juifs est très ancienne au Maroc, plus de 2 000 ans, et a été renforcée par les vagues de réfugiés provenant notamment d’Andalousie au moment de la Reconquista catholique au XVe siècle.

Les conflits israélo-arabes successifs, les appels à l’émigration vers Israël et de nombreux départs vers la France et le Canada notamment ont réduit leur présence.

Estimés à quelque 3 000 personnes, les Juifs marocains demeurent toutefois la principale communauté juive d’Afrique du Nord.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.