Israël en guerre - Jour 146

Rechercher

Israël restitue les dépouilles des tireurs de la « Fosse aux Lions »

La décision a entraîné une nouvelle crise au sein de la coalition ; Ben Gvir jure de continuer à boycotter les votes de la coalition à la Knesset

Emanuel Fabian est le correspondant militaire du Times of Israël.

Les soldats israéliens montent la garde pendant une opération près du carrefour de Jit, à l'Oest de Naplouse, en Cisjordanie, le 12 mars 2023. (Crédit :  jaafar ashtiyeh / AFP)
Les soldats israéliens montent la garde pendant une opération près du carrefour de Jit, à l'Oest de Naplouse, en Cisjordanie, le 12 mars 2023. (Crédit : jaafar ashtiyeh / AFP)

Israël a rendu vendredi les dépouilles de trois hommes armés palestiniens tués au mois de mars lors d’échanges de coup de feu avec des soldats en Cisjordanie – une initiative qui a entraîné les vives protestations d’Itamar Ben Gvir, ministre d’extrême-droite, attisant encore un conflit au sein de la coalition de la ligne dure du Premier ministre Benjamin Netanyahu avec des tensions qui ne cessent de s’amplifier.

Le ministre de la Défense, Yoav Gallant, a approuvé la restitution des dépouilles de Jihad Mohammad Shami, 24 ans ; d’Udai Othman Shami, 22 ans, et de Mohammad Raed Dabek, 18 ans — des membres du groupe terroriste la « Fosse aux Lions », dont le quartier-général est à Naplouse.

Le ministère de la Défense n’avait pas répondu à une demande de commentaire soumise par le Times of Israel à l’heure de la rédaction de cet article.

Les trois membres de la Fosse aux Lions ont été tués dans la matinée du 12 mars après avoir ouvert le feu sur un poste militaire du carrefour de Jit, à l’ouest de Naplouse, avait indiqué l’armée israélienne à ce moment-là.

L’armée s’était saisie de leurs dépouilles et de leurs armes à feu. Un quatrième suspect, Ibrahim Awartani, s’était rendu aux soldats peu après les échanges de coups de feu.

Dans un communiqué retransmis par les médias palestiniens, le bureau des Affaires civiles de l’Autorité palestinienne a fait savoir qu’il avait récupéré les corps et que ces derniers allaient être rendus aux familles qui pourront les inhumer.

Les forces israéliennes de sécurité prennent régulièrement en charge les corps des terroristes. Ces derniers sont parfois ultérieurement rendus aux familles pour qu’elles puissent les enterrer. Mais Israël les conserve parfois – pour empêcher l’organisation de funérailles glorifiant les défunts dans leurs villes natales ou avec pour objectif de les utiliser dans le cadre de négociations portant sur la restitution des dépouilles des soldats israéliens qui se trouvent actuellement sous la garde de groupes terroristes.

Le ministre de la Sécurité nationale, Itamar Ben Gvir, a critiqué la décision prise de rendre les dépouilles, disant qu’il s’agissait « d’une grave erreur qui nous coûtera très cher ».

« Ce gouvernement est un gouvernement de droite et le public ne nous a pas donné le mandat de restituer les dépouilles des terroristes ou d’éviter de bombarder Gaza », a dit Ben Gvir, sa dernières attaque dans le cadre d’une série de querelles publiques au sein de la coalition.

Au début de la semaine, Ben Gvir s’en était pris au Premier ministre Benjamin Netanyahu alors que le ministre d’extrême-droite s’insurgeait contre son exclusion des délibérations sécuritaires dans le cadre d’affrontements intenses survenus entre Israël et les groupes terroristes de Gaza.

Le chef du Likud, le député Benjamin Netanyahu, et le chef du parti Otzma Yehudit, Itamar Ben Gvir, lors d’un vote dans la salle de réunion de la Knesset, le 28 décembre 2022. (Crédit : Olivier Fitoussi/Flash90)

Mercredi, Otzma Yehudit avait fait savoir qu’il boycotterait les votes pendant toute la journée, citant la riposte « médiocre » du gouvernement aux tirs de roquette émanant de Gaza. Le parti du Likud au pouvoir avait répondu en disant à Ben Gvir qu’il pouvait quitter le gouvernement s’il n’appréciait pas la gestion de ce dernier par Netanyahu.

« Otzma Yehudit continuera à être absent des votes à la Knesset jusqu’à ce que le gouvernement israélien change d’orientation et jusqu’à ce qu’il commence à faire appliquer la politique pour laquelle il a été élu », avait ajouté Ben Gvir.

Des armes à feu et des chargeurs saisis sur les terroristes palestiniens qui ont ouvert le feu sur les troupes israéliennes, le 12 mars 2023. (Crédit : Armée israélienne)

En 2020, le cabinet israélien avait décidé que le pays était autorisé à conserver les dépouilles des Palestiniens accusés de meurtre, ayant blessé des Israéliens ou trouvés en possession d’armes, même s’ils n’étaient pas affiliés au groupe terroriste du Hamas. La mesure est appliquée irrégulièrement et les dépouilles des Palestiniens ayant commis des attentats ont été restituées à l’Autorité palestinienne dans de nombreux cas.

L’ancienne politique israélienne consistait à conserver les dépouilles des terroristes du Hamas uniquement en vue d’un échange potentiel de prisonniers avec le groupe terroriste, qui conserve deux captifs palestiniens et les dépouilles de deux soldats israéliens. D’autres avaient pu être rendus aux familles qui avaient ainsi été en mesure d’organiser des funérailles, même si les transferts avaient parfois été retardés alors que l’État juif cherchait à s’assurer que le public autorisé à assister à l’enterrement resterait limité.

La conservation des dépouilles des terroristes en tant que politique efficace reste un sujet de débat au sein de l’establishment sécuritaire. Certains pensent que cette rétention offre un poids supplémentaire en faveur d’Israël dans des négociations et que la pratique est un réel outil de dissuasion contre d’autres attaques. D’autres estiment que cette mesure est inefficace, qu’elle est difficilement défendable au niveau juridique et ils craignent qu’elle ne nuise à la réputation d’Israël sur la scène internationale.

L’équipe du Times of Israel a contribué à cet article.

En savoir plus sur :
S'inscrire ou se connecter
Veuillez utiliser le format suivant : example@domain.com
Se connecter avec
En vous inscrivant, vous acceptez les conditions d'utilisation
S'inscrire pour continuer
Se connecter avec
Se connecter pour continuer
S'inscrire ou se connecter
Se connecter avec
check your email
Consultez vos mails
Nous vous avons envoyé un email à gal@rgbmedia.org.
Il contient un lien qui vous permettra de vous connecter.