Israël rouvre partiellement mardi Kerem Shalom
Rechercher

Israël rouvre partiellement mardi Kerem Shalom

Les livraisons de carburants et de gaz doivent également reprendre, selon un communiqué du ministre de la Défense

Des camions chargés pénètrent dans la bande de Gaza depuis Israël par le passage de Kerem Shalom, ans le sud de Gaza. le 9 jullet 2018 (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)
Des camions chargés pénètrent dans la bande de Gaza depuis Israël par le passage de Kerem Shalom, ans le sud de Gaza. le 9 jullet 2018 (Crédit : Abed Rahim Khatib / Flash90)

Israël va rouvrir partiellement mardi le terminal de Kerem Shalom, par où transitent les marchandises vers la bande de Gaza – contrôlée par le groupe terroriste palestinien du Hamas -, fermé depuis le 9 juillet en représailles aux lancements depuis l’enclave palestinienne de cerfs-volants et de ballons incendiaires ayant provoqué de graves dégâts écologiques en territoire israélien évalués à plusieurs millions de shekels.

Les livraisons de carburants et de gaz doivent également reprendre, selon un communiqué du ministre de la Défense Avigdor Liberman qui avait annoncé dimanche la possible réouverture mardi de Kerem Shalom à condition qu’un calme total règne après un nouveau week-end de violences lors duquel un soldat israélien de 21 ans, Aviv Levi, a été tué par un sniper du Hamas à la frontière.

« Le ministre a décidé que le terminal de Kerem Shalom sera partiellement rouvert mardi à partir de 12H00 (09H00 GMT). « L’entrée de carburants et de gaz dans la bande de Gaza va également être autorisée en plus des produits alimentaires et des médicaments », ajout le communiqué.

M. Liberman a justifié le fait que le terminal n’était que partiellement rouvert en expliquant que le mouvement islamiste Hamas au pouvoir dans la bande de Gaza n’avait pas cessé totalement ses « activités terroristes ».

En effet, les lancements de cerfs-volants et de ballons incendiaires ont continué lundi. L’armée israélienne a alors riposté en ciblant la cellule.

L’ONU s’est alarmée des pénuries causées par ces restrictions qui affectent les hôpitaux ainsi que le réseau de distribution et d’assainissement de l’eau, appelant Israël à les lever.

Ces dernières semaines, les autorités israéliennes ont fait état d’une vingtaine d’incendies par jour et de près 3 000 hectares brûlés depuis le 30 mars par ces dispositifs incendiaires artisanaux.

« La réouverture totale du terminal est conditionnée par l’arrêt total de l’envoi de ballons incendiaires et des affrontements près de la clôture » séparant Israël de la bande de Gaza, a ajouté M. Liberman.

En savoir plus sur :
C’est vous qui le dites...